Apple génie de l'évasion fiscale ?

La firme américaine Apple est accusée d'évasion fiscale et Tim Cook doit répondre devant une commission fiscale.

Apple génie de l'évasion fiscale ?
Apple évasion fiscale ou optimisation?

Décidément, à la tête de la marque à la pomme, Tim Cook, le successeur de Steve Jobs, n'a pas la côte. Il va devoir répondre d'une accusation de fraude par évasion fiscale qui pèse sur la firme Apple.

 

La marque petit génie du high tech est en effet accusé d'être tout aussi géniale pour ce qui de l'évasion fiscale. Apple aurait en effet monté un schéma complexe pour éviter de payer des impôts sur ses revenus à l'étranger.

 

Bien sûr lorsque l'on parle d'Apple, inutile de préciser qu'il s'agit de montants colossaux. Tim Cook qui s'explique mardi 21 mai devant une commission parlementaire, a déjà réagi est assure qu'Apple n'a pas recours à l'évasion fiscale et est de plus, l'un des plus gros contribuables du Trésor américain. Il ne s'agirait donc là que d'une optimisation fiscale.

 

Selon le New York Times, la firme à la pomme disposerait pourtant de nombreuses filiales dont certaines ne seraient en fait que des boîtes postales, dans de nombreux paradis fiscaux aux quatre coins du monde pour éviter de payer des impôts. Rien d'illégal toutefois, après tout ce n'est pas la faute d'Apple si dans le pays où la marque s'implante, il se trouve par hasard que l'on paye moins d'impôts qu'aux USA. Au final, Apple, qui détiendrait à l'étranger 102 milliards de n'a quasiment pas ou pas du tout payé d'impôts depuis plusieurs années sur ses bénéfices réalisés à l'étranger. La firme aurait, par le biais de mécanismes procéduriers, réussi à n'être résident fiscale nulle part. Alors "optimisation" ou évasion fiscale? C'est à cela que doit concrètement répondre Tim Cook qui s'est déjà fendu de critiques envers le système fiscal amérciain inadapté selon lui à l'économie du numérique et devrait en faire sa ligne de défense .

 

Le rapport de la commission estime qu'Apple a "économisé" près de 3 500 millions de dollars en 2011 et 9 000 millions de dollars en 2012 grâce à sa stratégie d'évasion fiscale.

Améliorer vos investissements

Solutions adaptées à votre profil. Information gratuite et sans engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Obtenir

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire