Absence injustifiée : quels sont les risques ?

Connaître les conséquences d’une absence injustifiée dans le cadre professionnel et les démarches pour régulariser la situation

Absence injustifiée : quels sont les risques ?
Attention aux écarts !

Vous avez un litige ? Faites valoir vos droits ! La notion d’absence injustifiée renvoie à des situations très diverses.

Si certaines peuvent n’avoir aucune incidence pour le salarié, selon les contextes et l’importance de l’absence injustifiée, le salarié s’expose à des répercussions tant financières que disciplinaires qui sont loin d’être moindres.


Absence injustifiée : de quoi parle-t-on ?

Une absence injustifiée correspond à un moment, quelle que soit sa durée, au cours duquel le salarié devait être à son poste de travail, mais n’y était pas, alors :

  • qu’aucune autorisation d’absence ne lui a été accordée
  • qu’il n’a pas sollicité ses supérieurs pour s’absenter.


Dans la réalité professionnelle, les absences injustifiées peuvent ainsi renvoyer notamment  :

  • à un abandon de poste (d’une journée à une heure, la qualification reste la même)
  • à une prise de jour de congé ou de RTT « sauvage » (absence le matin même alors qu’aucun jour de congé n’a été déposé)
  • à un retard important ou à un départ anticipé sans justification ni notification préalable.


Absence injustifiée d'un salarié : c’est une faute

Une absence injustifiée est assimilée à une faute du salarié dans l’exécution de son contrat de travail.

L’employeur le rémunère pour une prestation de travail qui nécessite un temps de présence sur le lieu de travail, et le salarié a acté le respect de ces règles en signant son contrat de travail.

Par conséquent, face à une situation de cette nature, en vertu de son pouvoir de direction, l’employeur peut :
  • procéder à une retenue sur salaire correspondant aux heures de travail non effectuées
  • appliquer au salarié une sanction disciplinaire, notamment un avertissement, mais cela peut aller jusqu’au licenciement (tout dépendra ici des pratiques internes et managériales de l’entreprise, mais également du caractère récurrent ou non de ces agissements de la part du salarié).

A savoir : le recours au droit de retrait en cas de danger grave et imminent dès lors qu’il est justifié, ne peut entrainer ni de sanction, ni de retenue sur salaire.



Régulariser la situation

Une absence reste injustifiée tant que le salarié n’a pas apporté à son employeur de justification liée à cette absence (certificat médical, attestation de retard ou d’annulation de transport, etc.).

De plus, il faut que le motif invoqué par le salarié soit reconnu comme valable par l’employeur.

Ainsi par exemple, un retard de deux heures pour panne de transport alors que le salarié réside à une vingtaine de minutes à pied de son lieu de travail serait difficilement acceptable.

Le conseil :  en cas d'absence non prévue, par souci de préserver le bon fonctionnement de l'entreprise, il est conseillé au salarié d'informer son employeur préalablement à la transmission des justificatifs adéquats (ex : le salarié qui se réveille malade peut appeler son supérieur en informant qu’il prend rendez-vous chez le médecin et qui lui transmettra, le cas échéant, l’arrêt maladie dans les délais imparti).

​Les litiges liés à une situation d'absence injustifiée pourront être portés devant le Conseil des Prud'hommes.


A lire aussi

Morgane Le Corre Morgane Le Corre

Morgane Le Corre est juriste spécialisée en droit social et germanophone. Curieuse et active, elle s'intéresse à la matière juridique au sens large (droit des contrats, droit bancaire) et enrichit son expérience professionnelle par des missions dans différents domaines (enseignement, rédaction, consulting).

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider