Les dix commandements de l'afterwork

Tous nos conseils pour bien gérer les afterworks entre collègues

Les dix commandements de l'afterwork
Afterwork entre collègues : ce qu'il ne faut pas faire

Découvrez tous nos guides carrière et formationL'arrivée de l'afterwork a signé la fin du vieil adage « métro, boulot, dodo ». Mais comment s'assurer qu'apéro entre collègues ne rime pas avec fiasco ?


Qu'est-ce qu'un afterwork?

Les afterworks nous viennent des pays anglo-saxons. L'idée consiste à se retrouver entre collègues dans un bar, un café ou un autre établissement propice à la détente, afin d'échanger dans un contexte différent. Les afterworks sont arrivés en France, il y a environ une dizaine d'années.

Ce concept intéressant est parfait pour renforcer les liens, développer la culture d'entreprise et réseauter ; en outre rien n'est plus intéressant que de découvrir ceux avec lesquels dans on travaille, un contexte moins formel ; mais attention, il s'agit toujours de vos collègues.

Alors comment profiter de ces moments de détente sans dire au revoir à votre dignité ?


Les 10 commandements de l'afteworks


1 : tu ne boiras pas trop

Une règle évidente mais ô combien importante. L'alcool est un grand désinhibiteur, cependant les afterworks sont une prolongation de la vie au bureau. Vos responsables hiérarchiques seront présents, vos collègues aussi, donc maîtrisez-vous un peu.


2 : collègues et amis, tu ne confondras pas

Vous devez certainement avoir de très bons amis parmi vos collègues, mais n'oubliez pas votre N+1, ou les autres individus de l'organigramme. Inutile de chanter l'alphabet en rotant devant le responsable des ressources humaines après votre premier verre. Vous risquerez très fort de le regretter.


3 : positif tu resteras

Pendant les afterworks, on parle de tout : mais choisissez bien vos sujets. Évitez de vous défouler sur les collègues absents, par exemple.


4 : tes secrets, tu garderas

Vous convoitez un autre poste ou pensez démissionner ? L'afterwork n'est peut-être pas le bon endroit pour faire ce type d'annonces.


5 :  de séduire tes collègues, tu t'abstiendras

Surtout si vous avez bu ou vous vous trompez de cible. Vous risquez profondément de le regretter, le lendemain (ou durant toute votre carrière).


6 : demander une augmentation, tu ne feras point

Ce n'est ni le moment ni l'endroit. Vous risquez surtout de ruiner toutes vos chances d'être promu.


7 : ta vie privée, tu ne raconteras pas

Vous risquerez aussi de le regretter les jours suivants au bureau.


8 : savoir dire non, tu sauras

Cocktails, cacahuètes, rester trop tard, trop longtemps, danser sur la table. Et la liste peut continuer.


9 : à toutes les afterworks, tu n'assisteras pas

Vous avez le droit de refuser un afterwok, cependant ne le faites pas souvent, à moins de vouloir être mis à l'écart très vite !


10 : Éviter d'évoquer les projets en cours et la réunion de la veille, tu sauras faire

Un afterwork est fait pour se détendre !


Que faire en cas de problèmes ?

Vous avez dépassé quelque peu vos limites à l'afterwork ? Vous avez vomi, dansé Gangnam Style avec un collègue, critiqué un autre ? Tout peut s'arranger. Comment ? Il suffit, le lendemain, de prendre vos responsabilités, vous excuser et dédramatiser. La prochaine fois, vous ferez attention !


A lire aussi :

Ida Macondo Ida Macondo

Originaire de Paris, Ida est une passionnée d'écriture et de voyages qui ne se déplace jamais sans son carnet de notes ni son appareil photo. Ida réside aujourd'hui en Suisse.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider