Zoom sur les aides aux personnes handicapées

En France, les aides aux personnes handicapées sont multiples en France... Voici un petit inventaire selon chaque situation.

Zoom sur les aides aux personnes handicapées
Les aides aux personnes handicapées se multiplient
  • Quelles aides aux personnes handicapées ?

L’Association des paralysés de France (APF) fustige le report du gouvernement de la « mise aux normes des bâtiments et lieux (…) publics » permettant l'accessibilité. S’il reste à faire, il n’en demeure pas moins que les aides aux personnes handicapées existent. Elles concernant autant la sphère privée que professionnelle de ces personnes.

Les aides aux personnes handicapées en France

 

1) Les aides aux personnes handicapées au quotidien

Les aides aux personnes handicapées sont multiples. En commençant par le revenu minimum qui leur est octroyé. L’Allocation aux adultes handicapées (AAH) est attribuée sous conditions de ressources aux personnes de plus de 20 ans ayant une incapacité permanente de minimum 80%. Son montant maximum est de 800,45 euros.

A cela peut s’ajouter un complément de ressources à l’AAH. Son montant est de 179,31 euros. La garantie de ressources s’élève au total à 979,76 euros. Les bénéficiaires de l’AAH bénéficient d’une affiliation gratuite au régime d’assurance maladie. A défaut, ils doivent s’affilier à la couverture maladie universelle (CMU).
 

2) Les aides aux personnes handicapées pour entreprendre

Etre handicapé et entrepreneur tout en bénéficiant d’aides, c’est possible. Elles concernent donc les victimes d’accidents du travail dont l’incapacité est d’au moins 10%, les titulaires d’une carte d’invalidité ou encore les bénéficiaires de l’allocation pour adulte handicapé (AAH).

Ces derniers doivent être inscrits comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi. C’est ensuite l’Agefiph, gérant les fonds dédiés à l’insertion professionnelle des handicapés, qui octroye les aides pouvant atteindre 6 000 euros. Elles peuvent également obtenir un prêt à taux zéro ou bénéficier du dispositif Nacre.
 

3) Les aides à la mobilité

Comme indiqué au début de cet article, l’accessibilité est une problématique récurrente pour les personnes à mobilité réduite. Mais cela n’empêche pas certains parmi eux, de conduire et posséder un véhicule. Si une assurance auto en responsabilité est obligatoire, elle ne peut suffire. En effet, les véhicules ont souvent besoin de matériels et d’aménagements spécifiques pour l’accès d’un fauteuil roulant par exemple. Le conducteur est donc obligé d’assurer tout cela…

La maison des personnes handicapées (MDPH) peut prendre en charge le surcoût via la prestation de compensation du handicap (PCH). Cette aide peut être également servir à couvrir des frais matérielles pour l’aménagement du logement, etc.

A noter que l’AAH, le PCH et le complément de ressources sont cumulables.
 

4) Les aides  non financières aux personnes handicapées

Outre le volet financier évoqué ci-dessus, les aides aux personnes handicapées peuvent se concrétiser par les aides à l’insertion professionnelle (Cap emploi), au maintien dans l’emploi (Sameth) ou bien à la formation. 
 
A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider