Assurance vie à capital différé ou à rentes ?

Quel avantage y-a-t’il à souscrire une assurance vie à capital différé ? Qu’en est-il de la rente viagère ? Décryptage…

Assurance vie à capital différé ou à rentes ?
L’assurance vie à capital différé : la patience reste de mise

Les produits de placement ne manquent pas et l’assurance vie connait un certain succès. Il existent cependant différentes solutions : assurance vie à capital différé ou à rentes viagères, le choix des modalités contractuelles a ses avantages et ses inconvénients. En voici quelques-uns.

L'assurance vie : petit rappel

Pour ceux qui n’ont jamais placé leur argent dans ce type de produits, voici un rappel. L’on distingue les contrats d’assurance en cas de vie ou en cas de décès. Quelle différence ? Dans le premier cas, il s’agit d’un placement permettant soit le versement d’un capital ou d’une rente à son souscripteur à l’échéance fixée au contrat. Dans le second, on envisage déjà sa succession en garantissant un capital à un ou plusieurs bénéficiaires préalablement désignés. 
 

La contre-assurance

Une assurance vie à capital différé est un contrat qui inclut le versement d’un capital à la fin de la période contractuelle si l’assuré est vivant. En cas de décès de l’assuré, l’assureur conserve les versements sauf s’il y a une contre-assurance. Dans ce dernier cas, les fonds sont versés à un ou des bénéficiaires si le souscripteur décède avant l’échéance du contrat.

 

Capital différé ou rente ?

Que l’on choisisse une assurance vie en capital différé ou en rente viagère,  les deux options offrent des avantages et des inconvénients :

  • Le contrat en capital 
Récupérer une somme plus ou moins conséquente à terme permettant de concrétiser immédiatement un projet comme l’achat d’un bien immobilier.D’un point de vue fiscal, le souscripteur bénéficie d’une exonération sur l’impôt sur le revenu
 
  • La rente viagère
Le plus de la rente est sans nul doute la perspective de pouvoir toucher, à vie, un complément de revenus non négligeable tout au long de la retraite Le moins est que le montant de la rente peut être très faible si le contrat n’a pas été conclu tôt et les versements effectués durant la vie professionnelle. Le capital ne pourra pas être récupérer par son souscripteur, ni par les héritiers. Pour ceux qui choisissent la rente viagère avec garantie dépendance, les sommes perçus au titre de cette garantie sont entièrement exonérées de l’impôt sur le revenu.


Au final…

La rente est intéressante si le souscripteur vit longtemps ce qui lui assure des versements réguliers pendant de nombreuses années. A contrario, le contrat en capital s’avère, lui aussi, intéressant d’un point de fiscal. Alors la solution réside dans un contrat mixte à condition, bien sûr, d’en avoir la possibilité.
 


A lire aussi :

Simulez votre assurance vie

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Simuler

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire