Malus bris de glace : ce qu'il faut savoir !

Il est impossible d'attribuer un malus en cas de bris de glace. Toutefois, ce sinistre apparaîtra dans le relevé d’informations.

Malus bris de glace : ce qu'il faut savoir !
Bris de glace : Dans quel cas s´applique le malus ?

Lorsque l’on est confronté à un bris de glace sur notre véhicule, on peut se poser la question de savoir s’il y aura un impact sur notre bonus-malus. En effet, les contrats d’assurance ne définissent pas clairement les dommages causés sur les parties vitrées du véhicule et leurs montants.

Peut-on attribuer un malus en cas de bris de glace ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que le malus s’applique uniquement en cas d’accident responsable, une faute de conduite, suite à des sinistres avec constat, expertise et déclaration.

Pour les cas de vol, vandalisme ou bris de glace, le malus n’est pas attribuable !

Néanmoins, la méconnaissance des détails de ce type d´informations provoque chez certains une peur bleue quant à l’application d’un malus. Il n’en est rien ! Tout dépendra de votre type d’assurance et de votre responsabilité dans l’accident !

La garantie bris de glace

Dans le contrat d’assurance auto, il vous faut prévoir une garantie bris de glace, de façon détaillée et exclusive, et toujours vérifier que les parties vitrées du véhicule soient clairement identifiées dans le contrat afin qu’elles soient toutes prises en compte en cas de sinistre.

Cela vous permettra de prendre en charge les frais de réparation des parties vitrées abîmées ou cassées du véhicule, telles que : le pare-brise, les vitres latérales, les optiques avant, la lunette arrière, les rétroviseurs, qui sont généralement couvertes par les contrats d’assurance.

Quel type d’assurance choisir ?

Cependant, cette garantie dépend aussi du type d’accident causé au véhicule. Le propriétaire du véhicule n’aura aucun problème s’il possède une assurance tous risques ou s’il fait le choix d’une garantie bris de glace en option avec une assurance au tiers. Ce qui pourra, bien évidemment, faciliter la réparation ou le remboursement et ne devrait pas payer de franchise et encore moins voir son malus augmenter.

L’indemnisation

Pour vous faire indemniser, vous devez déclarer le sinistre sur la partie vitrée de votre véhicule à la compagnie d’assurance dans un délai maximum de 5 jours. Après coup, l’assureur peut vous autoriser à faire vous-même les réparations que vous vous ferez rembourser par la suite, ou décider de faire réparer le véhicule par ses propres services.

Dans tous les cas, une garantie bris de glace bien ficelée au départ avec l’assureur n’aura aucun impact votre prime d’assurance. Cela vous évitera un malus et toutes les tracasseries liées à ce genre de sinistres.

Attention !

La garantie bris glace ne couvre pas les dommages causés par un acte de vandalisme ou de vol. Dans ces cas là, il faut juste actionner la garantie vol ou vandalisme de votre contrat d’assurance auto.

Et si des accidents de ce type ont tendance à se reproduire au cours de la même année, l’assureur peut réévaluer votre contrat avec de possibles augmentations des frais d´assurance ou perte de votre bonus.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider