La conduite défensive, plus qu’un état d’esprit, une protection

Très populaire dans les pays anglo-saxons, la conduite défensive protège l’automobiliste contre les dangers de la route. On a étudié cette technique pour vous.

La conduite défensive, plus qu’un état d’esprit, une protection
La conduite défensive, une vraie garantie de sécurité au volant

Avez-vous déjà entendu parler de la conduite défensive ? Enseignée aux États-Unis et au Royaume-Uni depuis bien longtemps, cette technique préventive vise à protéger l’automobiliste contre les éventuels risques de négligence, de maladresse et le manque de respect des autres conducteurs.

Cette méthode qui vous permet d’être systématiquement en alerte, de plus en plus d’automobilistes l’utilise. Pour vous, nous avons compilé les quatre fondements essentiels de la conduite défensive.

Les principes de la conduite défensive


Un maximum de sécurité autour du véhicule

La conduite défensive préconise tout d’abord de créer un espace suffisant tout autour de l’automobile que vous conduisez. Ainsi, il ne faut pas suivre un véhicule de trop près ni même être suivi avec insistance, car les tampons viennent souvent de l’arrière !

Mais comment faire pour maintenir à bonne distance un automobiliste qui vous colle aux fesses ? Eh bien en le laissant vous dépasser, tout simplement. Dans la mesure du possible, on notera qu’il est aussi très important de se positionner sur la route de manière centrale. En effet, avoir suffisamment d’espace à droite du véhicule permettra à l’automobiliste de se dérober en cas de danger.
 

Pour être protégé, il faut voir et être vu

L’un des préceptes de la conduite défensive est de disposer d’une vision à 360 degrés à tout moment. Toutes les vitres doivent être dégagées, les phares doivent être bien visibles. Rien ne doit obstruer notre champ de vision, qui doit être en quelques sorte « panoramique ».
 

Ne faire confiance à personne d’autre qu’à soi-même

On ne peut pas anticiper le comportement des autres automobilistes. Aussi est-il préférable de toujours rester sur ses gardes, car sur la route, tout peut arriver. Un dérapage imprévu, une mauvaise manoeuvre, un freinage incontrôlé, tout le monde peut commettre une erreur et il faut donc pouvoir prévenir le moindre danger.
 

Apprendre à s’adapter à toutes les conditions

Les véritables adeptes de la conduite défensive le savent : il faut être capable de s’adapter aux pires conditions sur la route. Variations météorologiques, limites de vitesse, trafic, il faut bien savoir gérer son attitude sur la route et s’efforcer de se déplacer en toute sécurité. D’ailleurs, l’un des adages de la conduite défensive est de toujours rouler à vitesse modérée. Ainsi, on contrôle mieux son véhicule et on a une meilleure visibilité.

Finalement, la conduite défensive, ce n’est pas sorcier. Il suffit d’adapter sa conduite à son type de véhicule et aux conditions routières, et le tour est joué !

A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider