Contrat de travail : bien apprendre à les différencier

La notion de contrat de travail est pour le moins floue dans l’esprit des citoyens. Nous avons regardé de plus près quels sont les principaux d’entre eux.

Contrat de travail : bien apprendre à les différencier
En France, le contrat de travail à durée indéterminée n’est pas une norme

Il existe différents types de contrats sur le marché du travail en France. Contrairement à ce que beaucoup pensent, le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) n’est pas une norme. En effet, de nombreux contrats peuvent être conclus entre un salarié et un employeur, à condition que certains critères soient bien respectés.
 

Les différents contrat de travail en France

 

Le CDI (ou contrat à durée indéterminée)

Souvent considéré comme la forme la plus normale qui soit en matière de contrat de travail, le CDI n’a pas de terme. Ainsi, alors que le salarié s’engage à respecter à la lettre l’ensemble des clauses du contrat, il peut également y mettre un terme dès qu’il le souhaite. Le principal avantage du CDI est qu’il offre une véritable sécurité au salarié, à moins bien sûr qu’il ne commette une faute grave.

 

Le CDD (ou contrat à durée déterminée)

Le contrat de travail à durée déterminée a un terme. En effet, il prend fin à une date donnée. S’il est conclu sans terme précis, il prendra fin lorsque le travailleur sera venu à bout de la mission conclue au moment de l’embauche. Le CDD est un contrat temporaire et il est souvent utilisé pour pallier l’absence d’un salarié malade ou d’un travailleur ayant pris ses congés de maternité ou de paternité.

 

Le CTT (ou contrat de travail temporaire ou Intérim)

Le contrat de travail temporaire est acté pour la réalisation d’une mission spécifique bien que temporaire. Il n’est donc en aucun cas affilié à un travail durable. Bien souvent, les employeurs passent par des agences d’intérim ou des entreprises de travail temporaire afin de recruter leurs futurs employés en CTT.

 

Le contrat d’apprentissage (ou alternance)

Il existe en réalité deux contrats de travail de ce type : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Le premier s’adresse aux personnes âgées de 15 à 25 ans et permet une exonération de cotisation sociale, de crédit d’impôt voire même le versement d’une prime octroyée par le Conseil Régional selon les cas.

Le contrat de professionnalisation permet quant à lui à un jeune d’acquérir des compétences dans un domaine spécifique. La rémunération engagée est souvent inférieure ou égale au SMIC.

 

Le CUI (ou contrat unique d’insertion)

L’objectif de ce contrat est d’aider les personnes sans emploi à en retrouver un. Ce contrat d’avenir intervient souvent lorsqu’une personne fait face à des difficultés particulières. Il existe deux genres de contrat unique d’insertion : le CUI-CAE et le CUI-CIE, qui accompagnent tous deux le futur travailleur vers une insertion durable.

On notera que deux autres contrats de travail sont en vigueur en France, mais sont moins populaires : le CAE (contrat d’accompagnement dans l’emploi) et le CIE (contrat initiative emploi).

A lire aussi : 

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider