Un crédit immobilier pour acheter à l'étranger : comment ?

Obtenir un crédit immobilier pour financer un projet à l’étranger est envisageable sous certaines conditions. Explications…

Un crédit immobilier pour acheter à l'étranger : comment ?
Acheter à l'étranger : un crédit immobilier plus contraignant
  • Investir dans la pierre à l'étranger : les conseils de Mon Portail Financier

Financez tous vos projets, en toute sérénité !

Les crises immobilières étant passées par là, les prix de l’immobilier ont été littéralement bradés dans certains pays comme le Maroc, l'Espagne, la Grèce, le Portugal etc. Des bonnes affaires qui ont attiré les français voulant acquérir une résidence secondaire. Alors comment obtenir un crédit immobilier pour acheter à l'étranger ? Voici quelques éléments de réponses.

 

Faire un crédit immobilier pour acheter à l'étranger

Faut-il montrer pattes blanches ?

La réponse est sans conteste oui. Pour acquérir un bien immobilier dans l’hexagone, il faut apporter de nombreuses garanties (hypothèques, assurances, cautions). Par conséquent, il semble logique qu’une banque soit encore plus exigeante lorsque le crédit immobilier concerne le financement d’un bien à l’étranger.


Que va demander une banque française ?

Faire un crédit immobilier pour un achat à l’étranger via sa banque locale, c’est accepter d’apporter certaines garanties. Législation, frais, garanties supplémentaires… Les contraintes sont bien réelles. Il peut s'agir en l'occurence d’une hypothèque sur un bien immobilier ou encore d’un nantissement sur un placement en assurance-vie. Bien entendu, les biens concernés devront se situer en France et ainsi soumis à la législation française.

Quid des banques locales ?

Il est également possible de financer l'achat d'un appartement ou d'une maison en contractant un crédit immobilier dans le pays concerné. Dans ce cas, il sera nécessaire d’ouvrir un compte bancaire en devises convertibles pour pouvoir transférer l’argent en cas de revente. Un détail à ne pas négliger. De plus,  ces comptes bancaires à l’étranger devront être déclarés annuellement à l’administration fiscale.


Qu’en est-il de la législation ?

En matière d’immobilier, les législations diffèrent d’un pays à l’autre. Par exemple, en Espagne, la rédaction de l’acte de vente n’est pas faite par un notaire comme en France mais par un avocat. Le notaire n’intervenant que dans la phase d’enregistrement. L’intervention de deux experts juridiques au lieu d’un va de facto générer un coût supplémentaire.

De surcroît acheter à l’étranger peut s’avérer problématique notamment dans l’ancien. Au Maroc, certains titres de propriété sont adulaires et non fonciers. Et il ne faut jamais acquérir des biens immobiliers ne possédant pas de titres fonciers établis au nom du propriétaire. Le risque étant de voir d’éventuels héritiers exiger leurs "parts" à l’issue de la vente. Bref, la vigilance reste de mise.

A retenir

Trouver un crédit immobilier en France pour investir dans la pierre  à l’étranger est envisageable à condition d’avoir de solides garanties. Mais, au-delà du financement, il faut s’attarder sur les aspects juridiques (taxe à la revente, succession, etc.) qui diffèrent d’un pays à l’autre. Avant de rechercher un financement, le recours à un expert juridique est plus que nécessaire.


A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Simulez votre Crédit Immobilier

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

SIMULEZ