Faut-il opter pour un crédit vendeur ?

Il existe deux types de crédit vendeur : le premier est destiné aux repreneurs d'entreprises et le second conviendra aux acheteurs de biens immobiliers.

Faut-il opter pour un crédit vendeur ?
Le crédit vendeur peut vous aider à acquérir une entreprise ou un bien immobilier.
  • Comment faire un crédit vendeur ?

Le crédit vendeur est une alternative aux prêts bancaires classiques pour les repreneurs d'entreprise. Gage de confiance mutuelle entre cédant et repreneur, ce mode de financement peut être utilisé seul ou en complément d'un emprunt bancaire.

Définition du crédit vendeur


Le crédit vendeur et un prêt que le vendeur d'une entreprise accorde à l'acheteur. Au lieu de rembourser un prêt à une banque, le repreneur paiera le cédant petit à petit jusqu'à ce qu'il ait totalement réglé le prix convenu pour racheter l'affaire.

Avantages et limites du crédit vendeur pour les entreprises

  • Pour le repreneur, le crédit vendeur est un excellent moyen de gérer sa trésorerie à un moment où il en a particulièrement besoin : en effet, c'est dans les premiers mois voire ses premières années que l'entreprise est la plus fragile financièrement parlant. Cette solution permet donc de préserver sa trésorerie malgré le rachat de la structure.
  • Pour le vendeur, proposer un crédit vendeur au repreneur peut lui permettre de vendre son affaire un peu plus cher que s'il avait dû opter pour un mode de financement classique : le fait de proposer un crédit vendeur fait partie de la négociation, il s'agit d'un véritable avantage pour le repreneur, il est logique que le vendeur en tire lui aussi profit.
  • La valorisation de l'entreprise peut être un sujet de discussion délicat : lorsqu'une entreprise est rachetée via un crédit classique, la banque étudie le dossier de prêt et évalue la structure qui devra être rachetée. Dans le cas du crédit vendeur, c'est à l'acheteur d'évaluer correctement la valeur de l'entreprise qu'il va reprendre.
  • Il faut cependant nuancer le point suivant, sachant que si un vendeur est prêt à accorder un crédit vendeur, c'est généralement qu'il est sûr de la capacité du repreneur à gérer l'affaire et qu'il a confiance dans son entreprise : si le repreneur est en difficulté financière, il sait qu'il risque de ne pas être totalement remboursé.

Le crédit vendeur immobilier

Ce type de financement a le même nom mais concerne cette fois les biens immobiliers. Le principe est le même, il s'agit d'un prêt accordé par le vendeur du bien à l'acheteur. Le prêt peut porter sur tout ou une partie de la somme à régler. Au moment de la signature de l'acte, une partie de la somme sera versée puis l'acheteur remboursera le vendeur selon les modalités fixées dans le contrat formalisant le crédit vendeur.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire