L’elevator pitch : mode d’emploi

Qu’est-ce-que l’elevator pitch ? À quoi cela sert-il ? Comment le réussir ? Voici tous nos conseils pour convaincre en quelques secondes.

L’elevator pitch : mode d’emploi
Les conseils de professionnels

L’elevator pitch, qui signifie en anglais” discours d’ascenseur” est un pitch de 30 secondes, donc le temps d’un petit trajet en ascenseur, qui vous permet de vous présenter, de vous vendre auprès d’un autre personne.

Que vous soyez startuper, étudiant ou entrepreneur, voici comment parvenir à susciter l’intérêt de votre interlocuteur en deux secondes. Pour créer un impact, mieux vaut respecter certaines règles. Nous vous disons tout.

L’elevator pitch : définition

Certains l’appellent l’argumentaire éclair. En quelques secondes, il vous faut présenter votre projet de manière efficace, afin de convaincre un PDG, un investisseur, un recruteur, et lui donner envie de vous revoir. Voilà l’idée de l’elevator pitch. Bien sûr, cela peut arriver dans un ascenseur, mais surtout lors d’un événement de networking, un salon, ou encore un entretien d’embauche. Comment capter alors l’intérêt de votre interlocuteur ? Qu’est-ce qui fait un pitch parfait ?

Les conseils pour réussir son pitch

Pour qu’un elevator pitch soit convaincant, il doit être préparé. Voici quelques éléments à garder en tête.

1. Définir l’objectif de votre elevator pitch

Quel est le but de votre pitch ? Souhaitez-vous obtenir un rendez-vous avec l’interlocuteur, plus tard ? Obtenir sa carte de visite ? Décrocher un emploi ? Un entretien ? Déterminer le but de votre mini présentation vous permettra de mieux la structurer.

2. Qui, quoi, pourquoi ?

Les spécialistes vous parleront de “proposition de valeur”, “problème” et “solution”. Mais il s’agit tout simplement de répondre aux questions, qui, quoi, pourquoi.

Cette technique s’adapte parfaitement à une recherche d’emploi. Vous pouvez ainsi utiliser le pitch pour :

  • résumer votre profil (votre métier)
  • votre projet professionnel (la direction que vous souhaitez prendre)
  • mettre en valeur vos compétences essentielles (ce qui vous différencie des autres candidats et vous permettra également de réussir au poste convoité)

Utilisez des mots-clés, des termes pertinents qui retiendront l’attention de votre interlocuteur. Votre objectif est de marquer son esprit afin qu’il se souvienne de vous, que cela soit dans le cadre d’un entretien d’embauche, ou une demande d’investissement.

Ainsi, pour une création de société, le site Jobteaser nous donne exemple : “Nous sommes xxx, nos produits/services aident telle clientèle qui veulent xxx à xxx”. Cela peut fonctionner avec différents services et produits. Vous pouvez également l’utiliser pour votre start-up, ou pour vos services si vous êtes freelanceur.

Pour que votre elevator pitch fonctionne, il faut veiller aux éléments suivants :

3. Faites attention à la forme

Un pitch elevator doit paraître naturel, même si vous avez répété pendant des heures devant votre miroir. Parlez doucement, articulez, et ne donnez pas l’impression de répéter votre texte comme une poésie. Entrainez-vous devant un ami !

4. Soyez simple

Afin de pouvoir être compris, soyez simple. Vous pouvez utiliser quelques termes techniques mais avec modération. En effet, vous devez être compris. Autrement, la magie n’opérera pas. Répétez devant vos amis ou des individus neutres qui pourront vous faire part de leurs commentaires sans avoir trop peur de vous blesser. Cela vous permettra de vous améliorer

5. Le court qui laisse quelque chose à penser

Un pitch est un argumentaire éclair. Il vous faudra donc être synthétique. Vous n’avez que 30 secondes pour convaincre, parfois une minute parfois trois. Allez droit au but, allez à l’essentiel.

6. Apprenez à connaître votre interlocuteur ou auditoire

L’auditoire, comme le public, est différent à chaque fois. Il vous faudra donc adapter votre pitch elevator selon les centres d’intérêt, les attentes de votre cible. Un responsable en ressources humaines, un investisseur n’attendent pas les mêmes informations. Il vous faudra faire quelques recherches comme avant un entretien d’embauche afin d’adapter votre discours.

7. Faites du storytelling

Afin de capter l’intérêt de votre auditoire, racontez une histoire, utilisez des images, faites appel à l’émotion. Faites rêver votre interlocuteur en vue de créer un impact. Vous pouvez regarder des vidéos pour trouver de l’inspiration. Le but n’est pas de copier mais de trouver des idées intéressantes.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance !

A lire aussi :

Continuer à lire

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider