Qu’est-ce qu’un emprunt obligataire ?

Principes et modalités de l’emprunt obligataire.

Qu’est-ce qu’un emprunt obligataire ?
Mieux comprendre cet instrument financier

Trouvez un prêt plus avantageux ! La diversification des modes de financement permet aux emprunteurs (particuliers ou entreprises) et aux prêteurs (particuliers ou entreprises également) de choisir l’outil le mieux adapté à leurs besoins.
Parmi cette palette d’instruments financiers, il y a l’emprunt obligataire. Moins connu que les actions, ou que les prêts classiques entre particuliers, l’emprunt obligataire possède quelques spécificités qu’il peut être intéressant de connaître.
 

Emprunt obligataire : le principe

L’emprunt obligataire suit la logique générale de l’emprunt : il s’agit d’une dette « une obligation » que l’emprunteur devra rembourser au prêteur. Toute entreprise (y compris les entreprises publiques) peut émettre des emprunts obligataires.

L’Etat, en tant que personnel publique, recourt également à ce mode de financement. Cette dette présente des particularités :
 
  • Elle est assortie d’intérêts d’emprunt et de modalités de remboursement qui peuvent être librement définis dans le contrat correspondant ;
 
  • Elle est cessible, c’est-à-dire que ce titre de créance peut être revendu.
 

Quels sont les avantages ?

Le premier avantage est de permettre une diversification des sources de financement.
Ainsi, une entreprise qui nécessiterait une rentrée d’argent rapide mais que les taux de crédit ou les modalités de remboursement proposés par le marché bancaire dissuaderaient pourra choisir d’émettre des obligations. A l’inverse, un particulier qui souhaiterait diversifier ses placements financiers pourra prêter sur le marché des obligations.

Le second avantage est la souplesse de ce mode de financement : les conditions de son remboursement étant librement définies de façon contractuelle. Le contrat correspondant à l’emprunt obligataire pourra même prévoir la possibilité de transformer ces obligations en actions (le prêteur pourra alors acquérir le statut d’associé au sein de la structure emprunteuse).

Enfin, le fait que l’obligation constitue un titre de créance cessible ne fait que confirmer la flexibilité de l’emprunt obligataire.
 

Quels sont les risques ?

Comme tous les prêts, celui-ci présente un risque pour le prêteur : celui de ne pas être remboursé.

Les emprunts obligataires publics ne sont concernés par cette difficulté, mais une entreprise ayant émis des obligations peut rencontrer des difficultés économiques ne lui permettant plus d’acquitter les échéances et des intérêts.

A savoir : en cas de faillite de l’entreprise, les prêteurs obligataires sont remboursés avant les actionnaires.
 

Démarches et conseils

Si vous souhaitez investir dans le marché des obligations, il est conseillé de commencer par un investissement dans un fonds rassemblant des emprunts obligataires diversifiés (proposés par les banques, les PEE, etc.). Cela permet de diluer, voire de supprimer, le risque lié au remboursement et de se familiariser avec cet instrument financier.
 
A lire aussi

Morgane Le Corre Morgane Le Corre

Morgane Le Corre est juriste spécialisée en droit social et germanophone. Curieuse et active, elle s'intéresse à la matière juridique au sens large (droit des contrats, droit bancaire) et enrichit son expérience professionnelle par des missions dans différents domaines (enseignement, rédaction, consulting).

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Simulez votre prêt personnel

Trouvez un crédit personnel rapide. 100% gratuit et sans engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Simulez