Comment épargner sans payer d'impôts ?

Comment est-il possible d'épargner tout en protégeant ses intérêts d'une fiscalité trop confiscatoire ? Voici quelques conseils pour aider les épargnants.

Comment épargner sans payer d'impôts ?
Des astuces pour épargner en échappant à la fiscalité ?

Découvrez une épargne avantageuse

En France, la fiscalité est un véritable problème. Souvent jugée exagérée et critiquée à cause de ses modifications trop fréquentes, elle devient une barrière majeure lorsqu'il s'agit de mettre de l'argent de côté. Pourtant, il existe plusieurs manières d'épargner sans payer d'impôt sur les gains réalisés, le tout est de choisir le bon placement.
 

Les produits qui permettent d'épargner en échappant à la fiscalité

Les produits d'épargne non fiscalisés vous permettent certes d'échapper à l'imposition, mais leur rendement est également très faible. 

Ces dernières années, les taux directeurs (et donc par conséquent la rémunération des différents livrets) n'ont cessé de chuter? Une bonne nouvelle pour les emprunteurs qui fait le malheur des épargnants !

Le livret A et le LDD (Livret de Développement Durable) permettent de protéger son argent de l'inflation sans que les intérêts perçus ne soient imposés. 

Pour les personnes aux plus faibles revenus, le LEP (Livret d'Épargne Populaire) permet également de toucher des intérêts qui ne sont pas soumis à imposition.

Le PEL (Plan Épargne Logement) est aussi une alternative intéressante si vous souhaitez épargner pour une durée d'au moins quatre ans et que vous projetez d'acheter un logement : le taux d'intérêts reste faible mais seul les prélèvements sociaux sont dus, les intérêts perçus échappent encore à l'imposition sur le revenu.
 

Des produits qui permettent d'épargner en bénéficiant d'une fiscalité avantageuse

Si vous souhaitez bénéficier à la fois d'un bon rendement et d'une fiscalité avantageuse, il faudra vous tourner vers des produits plus risqués comme l'assurance vie ou encore le PEA (Plan d'épargne en actions).

L'assurance vie vous permet de bénéficier d'une fiscalité avantageuse si vous attendez huit ans pour retirer les fonds.   
Quant au PEA, la durée minimale n'est que de cinq ans. 

Notez bien : que vous pouvez toujours retirer votre argent d'un placement avant ces dates, il faut seulement savoir que dans ce cas l'abattement fiscal sera moindre (le taux d'imposition est dégressif en fonction du nombre d'années durant lesquelles le placement a été conservé).
 


Faut-il à tout prix choisir des placements non fiscalisés ?

Bien entendu, la réponse dépend de plusieurs facteurs, et en particulier du taux marginal d'imposition de votre foyer fiscal, du nombre de parts et du rendement (mais aussi du risque) de votre placement. Plus votre taux d'imposition est élevé, plus vous avez intérêt à vous tourner vers les placements à moyen-long terme pour bénéficier des rendements les plus élevés tout en conservant une fiscalité attractive.
 
A lire aussi :

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Trouvez l'épargne qui vous convient !

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider