Comment bien faire un état des lieux d’entrée ?

L’état des lieux d’entrée est une étape à ne pas négliger avant de s’engager sur un bail. Voici quelques conseils pour mener à bien cette formalité.

Comment bien faire un état des lieux d’entrée ?

Vous avez un litige avec votre propriétaire ? Faites valoir vos droits ! Après avoir visité plusieurs biens immobiliers, vous avez enfin trouvé la location qui vous convient. Quels sont les points fondamentaux à vérifier avant de signer votre bail ? Voici quelques informations clés afin de ne pas passer à côté de votre état des lieux d’entrée.
 

Conseils pour réussir son état des lieux locataire

 

De la lumière !

Avant toute chose, assurez-vous que l’électricité sera bien fonctionnelle sur place le jour de votre rendez-vous avec le propriétaire ou l’agence mandatée. Il est important de scruter votre futur logement à la lumière afin qu’aucun détail ne puisse vous échapper.

Cela est essentiel également afin que vous puissiez vérifier que tous les luminaires et tous les points électriques fonctionnent : prises électriques, appareils déjà en place dans le cas d’une location meublée comme les plaques électriques, et très important : les radiateurs électriques.
 

Bon à savoir : les photos ont une valeur légale

N’oubliez pas de vous munir de votre appareil photo et de prendre des photos des pièces et des finitions. La raison ? En cas de litige avec le propriétaire, les photos ont une vraie valeur officielle devant les tribunaux, de la même manière que le document d’état des lieux d’entrée que vous allez signer. Les photos pourront ainsi prouver votre bonne foi et renforcer votre argumentation.
 

On prend son temps

Attention à ne pas se laisser influencer par la personne qui mène le rendez-vous et qui peut se montrer pressante. Pour un bon état des lieux d’entrée, il vous est recommandé de prendre votre temps et d’être vigilant quant aux détails : état des sols, des murs, des plafonds, des vitres, des revêtements, des fenêtres, des volets, des portes, des poignées, des serrures, des interrupteurs… Pensez également à ouvrir tous les placards et tiroirs s’il y en a.

Les mentions concernant l’état des éléments inspectés doivent être aussi précises que possible : vous pouvez demander à utiliser un vocabulaire plus riche que « bon état » ou « état correct », qui laissent une marge d’incertitude trop importante.
 

10 jours pour modifier l’état des lieux d’entrée

Il faut savoir que si vous découvrez un défaut majeur dans le bien immobilier en question qui n’aurait pas été mentionné lors de l’état des lieux d’entrée, vous disposez d’une période de dix jours au cours de laquelle vous pouvez adresser un courrier en recommandé auprès du propriétaire ou de l’agence en charge de la gestion.

Pour plus d'informations rendez vous sur le site du service public


A lire aussi

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider