Comment se faire une retraite complémentaire ?

Bon nombre de français pensent à la retraite ou plutôt à leurs revenus quand ils seront à la retraite. Voici quelques conseils pour se faire une retraite complémentaire en dehors du système classique.

Comment se faire une retraite complémentaire ?
Petit guide pour se faire une retraite complémentaire

Avec des revenus qui baissent inexorablement à la retraite, se faire une retraite complémentaire est devenu indispensable. Si les salariés bénéficient de retraite complémentaire auprès de leurs employeurs, ils peuvent aussi se faire une retraite complémentaire par leur propre moyen.
 

Continuer à travailler partiellement


La presse s’en fait régulièrement l’écho : certains retraités n’ont pas d’autres choix que de se réinsérer dans la vie active, du moins partiellement. Un retour dans le monde du travail qui a pour but de pouvoir boucler convenablement ses fins de mois. Autrement dit, se donner la possibilité de payer toutes ses factures. Certains arrivent à trouver une activité salariée (distributeurs de journaux, etc.) tandis que d'autres parviennent à mettre à profit leurs années d’expérience en optant pour le statut d’auto-entrepreneur. Quel que soit le moyen, l’objectif est le même : se faire une retraite complémentaire.
 

Les placements


Il y a d’autres solutions qui, elles, doivent être envisagées bien en amont pour pouvoir obtenir le meilleur rendement à l’heure de la retraite. Il s’agit des divers placements existant sur le marché. Cela peut être des placements financiers ou un investissement immobilier locatif. Petit tour d'horizon de ce qui existe sur le marché.
 

Les placements financiers


On citera tout d’abord, le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP). De quoi il s’agit exactement ? Issu de la loi Fillon de 2003, il permet au souscripteur de percevoir une rente viagère lors du départ à la retraite. Un bémol cependant, le capital est imposable à l’impôt sur le revenu.

L'autre produit phare en matière de placements financiers n'est autre que l’assurance vie qui permet d’obtenir un capital ou une rente. Ce dernier offre des avantages fiscaux intéressants après 8 ans. Il y a également le contrat de rente viagère qui garantit le versement d’une rente à vie. Et celle-ci peut être fixe ou variable.
 

Les contrats loi Madelin des assurances


Les placements évoqués ci-dessus sont accessibles à tout un chacun, et ce que l’on soit salarié ou travailleur indépendant. Les contrats d’assurance groupe Loi Madelin, eux, sont réservés uniquement aux travailleurs indépendants non agricoles. Ce peut être des commerçants, des artisans, des professions libérales, des gérants de sociétés etc... Comme d’autres placements, et en contrepartie de versements réguliers, ces contrats garantissent le versement d’une rente viagère à terme mais aussi le versement de "prestations de prévoyance complémentaire". A noter que les cotisations peuvent être déduites fiscalement. Ne pas hésiter à prendre rendez-vous auprès d’un professionnel pour obtenir des propositions détaillées et individualisées.
 
Comparez les offres d'assurance vie et trouvez la plus avantageuse !  

A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider