Comment se faire une retraite complémentaire ?

Bon nombre de français pensent à la retraite ou plutôt à leurs revenus quand ils seront à la retraite. Voici quelques conseils pour se faire une retraite complémentaire en dehors du système classique.

Comment se faire une retraite complémentaire ?
Petit guide pour se faire une retraite complémentaire

Avec des revenus qui baissent inexorablement à la retraite, se faire une retraite complémentaire est devenu indispensable. Si les salariés bénéficient de retraite complémentaire auprès de leurs employeurs, ils peuvent aussi en constiuer une par leur propre moyen.
 

Faire une retraite complémentaire : comment ?

 

Acheter sa résidence principale

Pour se constituer une retraite complémentaire, rien de tel que les valeurs refuges. L’immobilier restera toujours la plus efficace d’entre elles. En achetant un bien immobilier, vous économiserez inévitablement sur le montant de votre loyer. Par la suite, vous pourrez disposer de votre logement comme vous l’entendez. Vous pourrez soit le revendre avec plus-values, soit le conserver et le mettre en location.



Les placements financiers

Les placements financiers ou toutes les formes d’investissement immobilier locatif peuvent vous aider à vous faire une retraite complémentaire. Pour vous constituer une épargne en 2017, l’une des meilleures façons de procéder est de faire des placements avec rente viagère à la clé.

En gros, en échange du capital que vous placez en amont, vous percevez une rente chaque mois ou chaque trimestre jusqu’à la fin de vos jours. Le montant de la rente varie en fonction de l’espérance de vie du bénéficiaire et du capital accumulé. Les rentes viagères sont conseillées car elles sont immunisées contre les fluctuations du marché.
 


Les contrats loi Madelin des assurances

Les placements évoqués ci-dessus sont accessibles à tout un chacun, et ce que l’on soit salarié ou travailleur indépendant. Les contrats d’assurance groupe Loi Madelin, eux, sont réservés uniquement aux travailleurs indépendants non agricoles. Ce peut être des commerçants, des artisans, des professions libérales, des gérants de sociétés etc... Comme d’autres placements, et en contrepartie de versements réguliers, ces contrats garantissent le versement d’une rente viagère à terme mais aussi le versement de "prestations de prévoyance complémentaire". ​

A noter que les cotisations peuvent être déduites fiscalement. Ne pas hésiter à prendre rendez-vous auprès d’un professionnel pour obtenir des propositions détaillées et individualisées. 



Racheter des trimestres de cotisations

Si vous êtes salarié et que vous n’avez pas assez cotisé, vous avez la possibilité de racheter des trimestres de cotisations (dans la limite de 12 trimestres). Si la possibilité de pouvoir racheter des trimestres de cotisations n’est pas garantie par les différentes caisses de retraite, de telles dépenses sont déductibles de vos revenus imposables !

Il est préférable de racheter des trimestres de cotisations lorsqu’on est proche de l’âge de la retraite car c’est à ce moment-là que l’ensemble des paramètres est connu.



Bénéficier d'une pension de réversion

La pension de réversion, c’est une partie de la retraite dont aurait pu bénéficier un assuré décédé, qu’il fut salarié ou fonctionnaire. Le versement d’une pension de réversion n’est pas automatique puisqu’il faut en faire la demande auprès de la caisse de retraite compétente.

Si elle est subordonnée à certaines conditions (âge, ressources financières), seuls(es) les époux(ses) et ex-conjoints(es) du salarié ou retraité décédé peuvent bénéficier de la pension de réversion.


Continuer à travailler partiellement

La presse s’en fait régulièrement l’écho : certains retraités n’ont pas d’autres choix que de se réinsérer dans la vie active, du moins partiellement. Un retour dans le monde du travail qui a pour but de pouvoir boucler convenablement ses fins de mois.

Autrement dit, se donner la possibilité de payer toutes ses factures. Certains arrivent à trouver une activité salariée (distributeurs de journaux, etc.) tandis que d'autres parviennent à mettre à profit leurs années d’expérience en optant pour le statut d’auto-entrepreneur. 
 
A lire aussi :

Eric Lemattre Eric Lemattre

Journaliste web de métier, Eric est un globe-trotteur dans l'âme. En plus de sa passion pour les voyages, il a développé un attrait pour le cinéma et la photographie. En 2015, il a aussi fondé Je suis un gameur.com, un blog unique dédié aux jeux vidéo.

AILLEURS SUR LE WEB

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Trouvez l'épargne qui vous convient !

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider