Comment démasquer les faux sites de crédit ?

Pour ne pas se faire avoir, il est important de connaître les bonnes pratiques pour faire une demande de crédit sur un site reconnu et de confiance. Notre juriste vous explique comment les reconnaître.

Comment démasquer les faux sites de crédit ?
Pour ne pas se faire avoir, lisez les conseils de notre juriste
  • Les arnaques se cachent souvent sous des faux sites de crédit... comment les repérer ?

Besoin d'un conseil juridique ? Trouvez l'avocat qui vous aidera ! Les escrocs diversifient leurs approches en créant de faux sites internet proposant des crédits aux conditions avantageuses dans le but d’escroquer les internautes à la recherche d’un crédit. Nombreux sont ceux qui à la recherche d’un prêt d’argent ne se méfient pas suffisamment.
 

Pour éviter de faire un crédit sur un faux site...

 

Ne vous précipitez pas

Du fait de l’urgence de votre situation, d’un refus de votre banque ou encore de l’attrait de conditions financières éminemment intéressantes, comprenez toutefois que la précipitation conditionne à l’erreur. Que ce soit pour un crédit immobilier, un crédit auto, ou encore une avance temporaire d’argent, les occasions pour lesquelles on aurait besoin d’un nouveau financement sont multiples si ce n’est permanentes. Les escrocs le savent pertinemment.
 

Spams et personnes qui prennent contact avec vous

Au fur et à mesure ils adaptent leurs techniques et comportements afin de leurrer le plus grand nombre de personne désireuses d’obtenir un crédit. Vous connaissez peut être les spams de propositions de prêts qui remplissent certaines boites mails en espérant que l’internaute soit happé par la proposition venue à point. Non ce n’est pas un signe du destin s’ils vous trouvent. Vous êtes la proie et ils vous chassent. Les escrocs sillonnent en parallèle les forums en laissant leurs propositions malhonnêtes. Tous les contacts spontanés et toutes les pages Facebook vous garantissant un prêt d’argent entre particulier sont des arnaques !
 

Les arnaqueurs profitent de la détresse des personnes

Pour profiter de la détresse de ces personnes à la recherche d’un prêt, susceptibles de rencontrer des difficultés avec les organismes traditionnels, certains iront même jusqu’à créer de faux sites internet pour divulguer leurs messages et tenter d’arnaquer les internautes. En effet, avoir un site internet parait plus sérieux qu’un mail envoyé depuis un compte mail accessible à tous. Voyons ensemble comment démasquer le faux site de crédit.
 

Faites attention à la forme

 

Contrôlez les mentions légales

La loi est claire. Un site internet doit posséder des mentions légales dans lesquelles doit être indiqué un certain nombre d’informations :
  • nom et prénom de la personne tenant le site s'il s'agit d'une personne physique
  • raison sociale et nom de la société éditrice du site, s'il s'agit d'une personne morale (société, association etc.)
  • nom et coordonnées de l'hébergeur du site
  • nom et coordonnées du directeur de la publication.
Ainsi, vous devez impérativement avoir le nom de la personne ou de la société qui prend en charge ce site Internet.
 

Surveillez l’orthographe

N’étant pas membre de l’Académie française, ils nous arrivent à tous de commettre des fautes d’orthographe. A priori les sites Internet n’échappent pas à la règle et certains ne sont pas forcément rédigés dans un français des plus parfait. Toutefois la tolérance n’est plus de mise lorsque la tournure grammaticale est douteuse ou lorsque le site contient tellement de fautes d’orthographe qu’on penserait qu’il a été rédigé par un enfant en bas âge.

Ces sites sont généralement faits par des escrocs basés à l’étranger. Éliminez ainsi les sites présentant trop de fautes d’orthographe, ou ceux rédigés dans un français approximatif. Certes il est possible que la page d’accueil soit soignée et exempte de fautes, cependant les pages annexes sont souvent révélatrices. La présence d’un français médiocre est le signe d’un site créé par un escroc basé à l’étranger, et donc peut inquiété des risques de poursuites puisque financièrement couteuses et juridiquement plus complexes.
 

Faites attention au fond

 

Connaissez les règles élémentaires

Aucun emprunteur ne doit verser d’argent pour l’obtention d’un prêt
Si toutefois vous trouviez un site qui propose des prêts et qu’il vous parait sérieux, gardez à l’esprit que l’article L321-2 du code de la consommation stipule qu’ « aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent ». Autrement dit, tous les préteurs qui demandent de l’argent pour la réalisation d’un prêt sont hors la loi.

Ces bandits croisés en chemin seront d’accord pour vous octroyer votre prêt, toutefois il vous faudra vous acquitter de frais de dossier ou d’autres frais préalables avant de toucher votre argent. Si vous versez ces frais, vous n’aurez plus de nouvelles de votre contact et vous n’aurez bien entendu jamais votre prêt.

Votre numéro de carte bleue ne prouve pas votre majorité
Non seulement il est possible d’avoir une carte bancaire en étant mineur mais transmettre ce genre d’information sur la toile permet naturellement aux escrocs responsables du site sur lequel vous avez donné votre numéro de carte bleue de débiter à leur guise. C’est comme si vous leurs donniez les clés de votre compte en banque. Immanquablement, vous subirez des prélèvements non désirés.
 

Renseignez-vous sur votre interlocuteur

Pour pouvoir exercer une activité commerciale de manière habituelle, les personnes concernées doivent adopter une forme professionnelle particulière: société, entreprenariat, auto-entreprenariat, artisanat voire profession libérale. Ces personnes seront donc forcément enregistrées.

Dans la plupart des cas, il s'agira d'une société sensée être inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés

Rendez-vous alors sur le site Societe.com pour enquêter et savoir:
  • si la société existe vraiment;
  • si la société est en bonne santé financière. Vérifiez notamment que l’entreprise en question ne soit pas en redressement ou liquidation judiciaire.
Si toutefois vous avez encore un doute sur un site après avoir suivi ces conseils pour réussir vos transactions sur le net, n’hésitez pas à faire une recherche sur internet plus large, afin de découvrir si un internaute n’a pas déjà signalé le site en question.
 
Retrouvez les autres articles de notre juriste :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider