Hausse des frais de scolarité dans les écoles de commerce

On constate une nouvelle hausse des frais de scolarité dans les écoles de commerce. Où en sommes-nous ?

Hausse des frais de scolarité dans les écoles de commerce
Les frais de scolarité augmentent dans les écoles de commerce

Mauvaise nouvelle pour les étudiants. Après la hausse du coût de la vie pour ces derniers, à savoir le transport et le logement, c'est au tour des frais de scolarité des écoles de commerce d'augmenter.

La hausse des frais de scolarité est-elle justifiée ?


Une tendance constatée depuis 2009

Cette année, les frais de scolarité ont connu une nouvelle augmentation au sein des écoles de commerce. La tendance n'est pourtant pas nouvelle. En effet, Ouest France indiquait déjà qu'en 2015, il fallait débourser environ 35 000 € en moyenne pour financer sa scolarité dans une école de commerce, contre 23 000 € en 2009. Pour les écoles les plus réputées, telles que l'Essec ou HEC Paris, ces frais sont encore plus élevés.

Pour expliquer cette hausse des frais de scolarité, les écoles mettent en avant leurs  « ambitions internationales » selon le site major-prepa.com, cité par Ouest France. La directrice générale de Skema, citée dans Le Monde, justifie les prix par les services offerts par les écoles :« ­système d’information performant, aide à la recherche d’emploi, suivi individualisé, échanges internationaux... », sans oublier le « taux de placement ».

Une étude du site major-prepa.com indique cependant que l'expérience des étudiants est restée la même et que les salaires à la sortie ne sont pas plus élevés.
 

Des aides disponibles

Les écoles, qui mettent en avant l'excellence de leur formation pour justifier des frais de scolarité élevés, ajoutent également que de nombreuses aides financières sont proposées aux étudiants les plus modestes. L'Essec par exemple, aide plus de la moitié de ses élèves selon directeur général de l'école, cité par Le Monde.

Cependant, la hausse des frais de scolarité risque de ne pas s'atténuer. Pour étudier à la Burgundy School of Business, il faut déverser 15 000 euros, contre 9 000 autrefois. L'Essec souhaite ne pas dépasser le seuil de 5 % d'augmentation.

A lire aussi :

Ida Macondo Ida Macondo

Originaire de Paris, Ida est une passionnée d'écriture et de voyages qui ne se déplace jamais sans son carnet de notes ni son appareil photo. Ida réside aujourd'hui en Suisse.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider