Gâchis alimentaire : comment économiser en adoptant les bons reflexes

Le gâchis alimentaire, en plus d’être mauvais pour la planète, est source de dépenses inutiles.
 

Gâchis alimentaire  : comment économiser en adoptant les bons reflexes
Stop au gâchis alimentaire !

Le gâchis alimentaire, est pointé du doigt depuis quelques années et à raison ! En France, ce sont chaque année plusieurs centaines de kilos de nourriture par habitant qui sont jetés, parce que devenues impropres à la consommation.

Si les restaurants changent déjà leur mode de travail (apparition de « doggy bags », don à des associations etc.), l’essentiel du changement doit se passer dans les foyers. Voici quelques bons réflexes à adopter pour limiter le gaspillage.
 

Astuces pour limiter le gâchis alimentaire 
 

L’ennemi numéro un du gaspillage : la désorganisation

Le problème est universel : une fois devant les rayons du supermarché, on ne se souvient plus de ce que l’on a ou pas à la maison et dans le doute, on achète… Et une fois arrivé à la maison, on se retrouve avec 4 douzaines d’œufs ou 12 litres de lait.

Des doutes qui peuvent coûter cher et peser lourd dans la poubelle.
La première des règles est donc de partir faire les courses après avoir fait un état des lieux précis des placards et du frigo.
 

 

Rangez !

L’idée de plonger dans vos placards vous démoralise ? Les paquets, conserves, boites s’accumulent et vous ne voyez même plus le fond ? Bloquez un après-midi pluvieux, installez votre CD favori et rangez !
Videz tous les placards et installez votre butin sur une grande table. Vérifiez chaque date de péremption.

Réorganisez ensuite l’espace : le sucré, le salé, l’apéritif, les sauces etc.
Vous vous y retrouverez bien mieux et pourrez ensuite penser aux courses l’esprit plus au clair.
 

 

Les règles du réfrigérateur

Le frigo est la bête noire du gaspillage. Lui aussi a besoin d’un bon rangement une fois par semaine.
Triez les aliments par catégories : fromages, produits laitiers, légumes, restes etc. Et consacrez-y des étagères. Eliminez les suremballages et utilisez des boites en plastique transparent pour savoir d’un coup d’œil ce qui doit être mangé.

Les restes de nourriture doivent être stockés dans des récipients appropriés, idéalement qui peuvent être réchauffés (pour vous inciter à les finir facilement). Et si les quantités sont trop importantes, on congèle !

 

Et les dates de péremption

Les dates de péremption sont parfois à prendre avec des pincettes. S’il ne faut pas jouer avec la viande, le yaourt, les œufs et le poisson par exemple, les produits secs comme les pâtes ou le riz peuvent être consommés bien après leur date.
 
Objectif : zéro déchet !

A lire aussi : 

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider