Comment immigrer au Québec ?

Vous songez à immigrer au Québec ? Voici les bonnes raisons et toutes les informations relatives aux démarches.

Comment immigrer au Québec ?
Les infos utiles avant d'immigrer au Québec

Avec ses paysages époustouflants, sa qualité de vie, ses habitants jugés accueillants et aimables et un taux de chômage de 7 % contre plus de 10 % en France, de plus en plus de personnes sont tentées d’immigrer outre-atlantique au Québec.

Voici les démarches à suivre pour qui souhaite tenter l’aventure.
 

Immigrer au Québec : quels documents ?

Afin de s’installer au Québec, il est nécessaire d’obtenir un visa de résident permanent afin de dispenser des mêmes droits et devoirs que les résidents québécois. Avant cela, voici les démarches à effectuer :
 
  • Passer l’évaluation préliminaire d’immigration (EPI),
  • Demander le certificat de sélection du Québec (CSQ),
  • Une fois le CSQ en poche pour une durée d’un an, franchir la sélection au niveau de l’État fédéral canadien.

Une fois toutes ces démarches réussies, le visa est alors directement inscrit sur le passeport.

À noter qu’il existe des permis de travail temporaires et des programmes PVT (Programme Vacances Travail) pour les jeunes entre 18 et 35 ans.



Travailler au Québec

Il faut d’abord obtenir un CAQ (certificat d’acceptation du Québec), indispensable pour demander un permis de travail.

Les contrats de travail au Québec sont beaucoup moins verrouillés qu’en France et c’est la raison pour laquelle il peut apparaître beaucoup plus simple de trouver un emploi.

Il s’agit d’un marché du travail flexible avec des périodes d’essais souvent longues (6 mois) et des préavis pour licenciement très courts (2 semaines). Un avantage pour l’employeur si la personne ne convient pas, mais également pour le salarié s’il souhaite changer de travail.

Au niveau des vacances, le rythme est 2 semaines par an avec possibilité d’aller jusqu’à 4 semaines au bout de quelques années d’expérience. Cela varie cependant d’une entreprise à l’autre.

Le rythme des journées est, en revanche, plus « cool » avec des journées qui vont rarement au-delà de 16h30.

Le salaire est versé toutes les 2 semaines avec un salaire minimum correspondant au SMIC en France. L’impôt est prélevé à la source pour éviter les mauvaises surprises en fin d’année.



Logement et coût de la vie

Au Québec, les loyers sont moins chers que dans certaines villes de France, surtout si l’on prend comme référence Paris. Disons par exemple que le prix moyen des loyers à Montréal, qui reste une grande métropole équivaut à ceux pratiqués dans les villes de province en France. La taxe d'habitation et la redevance télévisuelle n'existent pas au Canada.

Tout le monde s’accorde à dire que le coût de la vie en général est mois élevé au Québec qu’en France, qu’il s’agisse de se nourrir, de s’équiper pour la maison, de se déplacer (surtout en voiture) ou encore de sortir. On peut indéniablement parler d’une agréable qualité de vie (à l’exception des prix du fromage et du vin qui sont plus élevés dans le Nord de l’Amérique !).

Afin de bien préparer son départ plusieurs site valent le détour :
  A lire aussi :

Tanguy Revault Tanguy Revault

Après des études en langues, un BTS Tourisme-Loisirs et de nombreuses années dans le secteur du social, Tanguy revient à sa passion pour les mots et exerce aujourd’hui les métiers de rédacteur web/Community Manager et traducteur

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider