L'investissement forestier : est-ce un bon placement ?

L'investissement forestier ne rapporte pas autant que certains placements immobiliers mais la parcelle peut être exploitée grâce à une société civile.

L'investissement forestier : est-ce un bon placement ?
Investir dans une parcelle de forêt au sein d'un Groupement Foncier Forestier

Découvrez des solutions de défiscalisation ! L'investissement forestier tente les investisseurs qui privilégient les placements concrets par opposition aux placements financiers et qui souhaitent éventuellement exploiter leur bien. En effet, les parcelles de forêt ne sont pas un simple investissement : il peut aussi s'agir d'un moyen de mettre en place une activité complémentaire ou de profiter d'un terrain de loisirs.
 

L'investissement forestier : avantages

En termes de rentabilité, il est difficile de le dire car une parcelle de forêt ne va pas se louer, on ne peut donc pas comparer cet investissement à un achat immobilier. On peut éventuellement songer à la plus-value qui sera réalisée pour définir la rentabilité du placement mais la valorisation est aléatoire. C'est avant tout pour les personnes qui ont une problématique de défiscalisation que l'investissement forestier se révèle avantageux.

La terre est synonyme de valeur refuge et il est vrai que ce placement tangible a quelque chose de rassurant. Les terrains ne sont pas concernés par les crises financières ni par l'inflation ! Cependant, le potentiel de gain est limité.
 


Investir dans une parcelle de forêt pour réduire ses impôts

Pour bénéficier d'avantages fiscaux et réduire son impôt sur le revenu en achetant une parcelle de forêt, il faut rejoindre ou constituer une société qui donne un cadre pour l'exploitation de ce terrain. Le Groupement Foncier Forestier (GFF) est une société civile qui permet aux particuliers de se regrouper pour exploiter ensemble des parcelles de forêt. Pour se retirer du groupement, il faut vendre ses parts à un nouvel associé.

L'État français favorise le regroupement en GFF car c'est un moyen d'assurer la préservation et l'entretien des forêts. Lorsque l'on y adhère, on dispose donc d'un avantage fiscal qui peut aller jusqu'à 18 % du montant investi pour l'achat du terrain (ou des parts du GFF) dans la limite de 1 026 € pour une personne, 2 052 € pour un couple.
 


Investissement forestier et ISF

L'investissement forestier entre dans le patrimoine mais ne pèsera pas beaucoup sur le calcul de l'ISF : en cas de donation, de succession ou pour le calcul de l'impôt sur la fortune, la taxe ne sera calculée que sur 25 % du prix de la parcelle estimée.

Dans le cas d'une création de GFF ou d'augmentation de parts (par opposition à un rachat de parts dans une société existante), la personne qui achète ses parts sera totalement exonérée d'ISF sur cet investissement à condition qu'elle les conserve au moins 6 ans.


A lire aussi

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider