Quels sont les symptômes d'un joint de culasse défectueux ?

Le joint de culasse est un élément très sensible du moteur auquel il faut prêter une attention particulière si vous ne souhaitez pas vous retrouver sans automobile en cas de défaillance de cette pièce.

Quels sont les symptômes d'un joint de culasse défectueux ?
Auto : ce qu'il faut savoir sur le joint de culasse

Etes-vous bien assuré ?Le joint de culasse est l’un des plus petits éléments du moteur, mais également l’un des plus importants auquel il convient d’être particulièrement vigilant, car la moindre défaillance de cette pièce peut engendrer des dépenses faramineuses pour la réparation du véhicule voire son abandon. A quoi sert-il ?


A quoi sert le joint de culasse ?

Le moteur d’une voiture fonctionne grâce à de petites explosions qui se produisent dans des chambres de combustion. Ces chambres se doivent d’être étanches d’où l’intervention du joint de culasse.

La culasse est le point d’appui de divers organes (les dispositifs d’allumage et d’injection, les conduits d’échappement) qui participent au bon fonctionnement d’un véhicule.

Le joint de culasse assure donc la jonction entre la culasse et le bloc-moteur pour éviter que les gaz chauds issus des différentes explosions ne s’échappent et n’endommagent d’autres pièces du véhicule.  Il subit donc énormément de pressions, et de contraintes thermiques, chimiques et mécaniques.

Il n’est ni en caoutchouc encore moins en plastique. Il était produit autrefois en amiante, mais suite à la toxicité de cette matière et de l’interdiction dont elle est frappée, elle a dû être retirée de la fabrication du joint au profit d’autres matériaux tel que l’aluminium.

 

Les conséquences d'un joint de culasse défectueux

Un joint de culasse défectueux peut engendrer de nombreuses défaillances techniques qui dans certains cas peuvent être lourdes de conséquences. Voici quelques exemples :
 
  • Présence d’huile moteur dans le liquide de refroidissement. Cette présence peut engendrer la formation de « mayonnaise » dans le circuit de refroidissement. Cela peut bouchonner le thermostat et faire surchauffer le moteur. Le fonctionnement du moteur sera alors très gravement compromis et l’on courra vers une casse du moteur y compris du bloc-moteur ;
     
  • Surconsommation d’huile moteur ;
     
  • Apparition d’une épaisse fumée blanche ou bleu clair du pot d’échappement ;
     
  • Défaillance du système de chauffage du véhicule (la voiture chauffe, mais pas le ventilateur) ;
     
  • Consommation excessive de liquide de refroidissement.

A lire aussi :

Robert Badou Koffi Robert Badou Koffi

Robert Badou est doctorant en Information et Communication sur les plateformes numériques à l'Université de Porto (Portugal) et titulaire d'un Master en Lettres Classiques ainsi que d'une spécialisation en Marketing Politique et Propagande Electorale de l'Université de Sao Paulo (Brésil) et d'un Master en Etudes Ibériques et Latino-américaines de l'Université Félix Houphouët Boigny (Côte d´ivoire). Robert a plus de 5 années d'expérience comme attaché politique au Brésil.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider