Le crédit vacances pour aller au bout de vos rêves !

Pour financer ses vacances, rien de tel que de mettre de l’argent de côté. Mais, si cela ne vous est pas possible, sachez qu’il existe des solutions en matière de crédit vacances…

Le crédit vacances pour aller au bout de vos rêves !
Quels sont les différents types de crédit vacances ?
  • Le crédit vacances, une solution miracle pour financer ses congés ?

En matière de financement, l’idéal serait de ne jamais avoir recours à sa banque ni à quiconque. Rien de tel que de savoir gérer son argent et d’avoir la capacité de mettre une belle somme de côté afin de partir l’esprit tranquille et le cœur léger. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas car la vie nous réserve parfois des surprises. Dans ce cas, comment faire ?

Un crédit vacances sous la forme...


D’un prêt personnel…
Le prêt personnel est un crédit à la consommation qui n'est affecté à l’achat d’aucun bien en particulier. Donc, dans la pratique, vous faites ce que bon vous semble de la somme prêtée. Le montant du prêt doit être inférieur ou égal à 21 500 euros. Le prêt est accordé pour une durée égale et supérieure à trois mois.

Il est bon à savoir que sur ce type de produit, les banques sont en général moins chères que les organismes spécialisés.

D’un prêt affecté…
En plus du prêt personnel qui est un prêt non affecté, il est également possible de souscrire un crédit affecté, c'est-à-dire réservé exclusivement à l'obtention de sommes d'argent pour les vacances ou un voyage. Son nom diffère souvent selon les enseignes de crédit. Parfois intitulé « prêt vacances » ou « crédit loisir », il s'agit d'un crédit qui tourne généralement entre 3,90% et 9% TEG, chez les grandes enseignes comme Sofinco ou Cetelem, selon l'endettement des demandeurs du prêt.

D’un crédit renouvelable…
Dans ce cas spécifique, la banque met à votre disposition une réserve d'argent que vous allez pouvoir utiliser en totalité ou partiellement, à votre convenance. Il s’agit donc d’une sorte de découvert autorisé lié à un compte bancaire au sein duquel son titulaire peut puiser en permanence en tant que réserve de trésorerie.

Certaines banques assortissent ce prêt à une carte de crédit. La facilité de son utilisation est son principal danger car, en effet, le consommateur peut être amené à dépenser sans compter. Il convient donc de rester vigilant. Les taux d'intérêts évoluent entre 10 et 15% TEG et portent sur les sommes décomptées non remboursées.

Prudence cependant car il est important de rappeler que ces crédits vous engagent et doivent être souscrits avec vigilance…

Continuer à lire

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire