Le prêt rapide n’'a plus la côte ?

Affecté ou pas, renouvelable ou pas, le prêt rapide se décline selon les besoins des consommateurs. Mais il semble que les français aient levé le pied depuis quelques temps déjà. Décryptage.

Le prêt rapide n’'a plus la côte ?
Le prêt rapide ralentit sa cadence…

Les particuliers ont freiné leur consommation de certains types de prêt rapide. Il s’agit en l’occurrence du crédit renouvelable. Alors pourquoi ? Il semble que la législation ait fait son effet…

Un prêt rapide en ligne ? Si vous souhaitez comparer les différents prêts rapide en ligne, c'est par ici.

Quels types de prêt rapide ?

  • Le prêt rapide à la consommation se présente sous la forme d’un crédit personnel à la consommation sans justificatifs d’utilisations mais non sans revenus stables. Une copie du bulletin de salaires et du contrat de travail est d’ailleurs requise afin de garantir les remboursements futurs.
  • Le crédit affecté s’adresse à ceux qui ont un projet bien défini à financer comme une voiture ou des travaux. L’une des caractéristiques de ce type de prêt est que les obligations ne court qu’à compter de l’achat effectif du bien. S’il n’a pas lieu, le prêt est annulé.
  • Le crédit renouvelable est un crédit que l’on peut appeler « sans fin ». En effet, à chaque fois que l’argent prêté est utilisé et remboursé, le compte est re-crédité. Outre des taux d’emprunt très au-dessus de la moyenne, c’est surtout l’engrenage de l’endettement permanent qui peut être préjudiciable pour le consommateur. Avec un risque à la clé : le surendettement.

La loi contraint les prêteurs

Depuis la première loi Lagarde sur le sujet en 2010, les prêteurs sont soumis à quelques obligations concernant le crédit renouvelable. Et il semble que la législation ait fait son effet puisque ces prêts rapides ont vu leur nombre décroître significativement en quatre ans, en affichant une baisse de 16%.

De rappeler que la loi oblige les organismes de crédits à proposer un crédit amortissable pour un montant supérieur à 1000 euros. Mais ce n’est pas tout. Rapide et facile, deux adjectifs qui ne font plus bon ménage. Incidents de remboursements, fichiers des crédits aux particuliers, la solvabilité du client est ainsi passée au peigne fin avant l'acceptation du dossier.

On ne le répètera jamais assez. Un prêt rapide contracté auprès d’une banque traditionnelle ou en ligne doit être remboursé. Un seul conseil en la matière : prendre le temps de la réflexion !


A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Simulez votre prêt personnel

Trouvez un crédit personnel rapide. 100% gratuit et sans engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Simulez