Permis de conduire en accéléré : un itinéraire bis attirant

Passer son permis est un processus long et couteux. Pour des raisons pratiques certains choisissent de passer leur permis de conduire en accéléré.

Permis de conduire en accéléré : un itinéraire bis attirant
Permis de conduire en accéléré : Est-ce une bonne solution ?

Besoin d'un financement ? Découvrez le crédit qu'il vous faut ! Passer son permis de conduire est un processus long, couteux et souvent fastidieux. Pour des raisons pratiques ou tout simplement par souhait personnel, certains choisissent de passer leur permis de conduire en accéléré
 

Les conditions d’inscription aux épreuves du permis de conduire en accéléré

 
Auparavant, la règlementation relative au permis de conduire encadrait l’obtention du papier rose par un délai incompressible : il n’était pas possible de se présenter à l’épreuve théorique du code de la route moins d’un moins après avoir procédé à son inscription en auto-école. Cette exigence a disparu.

Reste la condition relative au minimum d’heures de conduite à effectuer avant de se présenter à l’examen pratique du permis de conduire, à savoir 20 heures.

Au regard de ces éléments, on comprend comment une offre de permis de conduire en accéléré a pu voir le jour.
 

Un apprentissage intensif sur les volets théorique et pratique


Les auto-écoles proposant de passer le permis de conduire en accéléré articulent, sur une même période d’apprentissage, les enseignements théoriques du code de la route, et les enseignements pratiques liés à la prise en main du véhicule. Un passage du permis de conduire en 2 semaines serait ainsi envisageable.

Attention ! Seul le moniteur d’auto-école sait si l’apprenti conducteur a acquis les compétences nécessaires à la réussite des épreuves. Les 20 heures de conduite correspondent au volume d’heures pratiques minimales, tout en sachant que la moyenne tourne plutôt autour de 30/35 heures de conduite.

Etre inscrit en permis de conduire accéléré n’ouvre pas de « droit à » passer le permis dès l’atteinte du seuil requis.
 

Le Permis de conduire en accéléré : un itinéraire bis couteux


Cette formule de stage intensif a un coût. Les prix généralement pratiqués par les auto-écoles sont majorés de 15 à 20% par rapport à l’offre classique à volumes horaires équivalents. A cela s’ajoute l’incertitude quant à l’obtention du permis de conduire, qui, en cas d’échec débouchera sur l’inscription à des heures de conduite supplémentaires et sur un délai de plusieurs semaines, si ce n’est plusieurs mois, pour une nouvelle présentation à l’examen pratique.

Le permis de conduire en accéléré est donc une option à étudier à la lumière des risques d’embouteillages à l’arrivée !
 
A lire aussi

Morgane Le Corre Morgane Le Corre

Morgane Le Corre est juriste spécialisée en droit social et germanophone. Curieuse et active, elle s'intéresse à la matière juridique au sens large (droit des contrats, droit bancaire) et enrichit son expérience professionnelle par des missions dans différents domaines (enseignement, rédaction, consulting).

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider