Quel placement bancaire choisir pour ses économies ?

Le meilleur placement bancaire n'est pas le même pour chacun : en fonction de ses besoins et de ses ressources, on choisira un type de support différent.

Quel placement bancaire choisir pour ses économies ?
Il n'existe pas de placement bancaire universel, chacun doit définir ses attentes et ses priorités avant de choisir

Découvrez des solutions de défiscalisation !

Le choix d'un placement bancaire ne doit pas se faire à la légère : il faut tenir compte de l'argent disponible et de ses problématiques du moment, mais aussi de celles qui risquent de s'imposer dans les années à venir. Enfin, on veillera à toujours garder une réserve d'argent disponible si le placement n'est pas ou peu liquide


Un placement bancaire adapté à ses objectifs

Certains placements seront intéressants parce qu'ils proposent un très fort rendement, d'autres parce qu'ils permettent de bénéficier d'avantages fiscaux... Et il faut également garder à l'esprit que plus un placement est potentiellement rentable, plus il est risqué. La première chose à faire ses priorités : rendement élevé, sûreté du placement ou défiscalisation ? D'autres paramètres comme la liquidité du placement doivent également être pris en compte. 

Globalement, il existe trois types de placements bancaires :

  • ceux à fort rendement,
  • les placements à faible rendement qui sont peu risqués,
  • les placements qui servent à réduire son imposition.


Quel est le meilleur placement bancaire en 2016 suivant ses objectifs?

Les placements les plus rémunérateurs sont ceux qui comprennent un portefeuille de titres et plus les sociétés sont jeunes, plus le rendement et le risque potentiels sont élevés.

Par exemple : l'investissement dans les startups est potentiellement très rentable mais la plupart de ces entreprises ne passent pas le cap des 3 ans. On cite par exemple les comptes titres, les PEA et certains supports proposés sur les contrats d'assurance vie.

Les investisseurs qui recherchent un risque et un rendement plus faible se tourneront plus volontiers vers les fonds d'actions que l'on peut acheter via une assurance vie, parfois via un PEA. Ces fonds proposés par toutes les banques permettent de diminuer le risque car en
achetant une part (équivalent d'une action), l'investisseur achète en réalité un portefeuille complet d'action.

Ces fonds sont la meilleure alternatives pour ceux qui ne connaissent pas les subtilités de l'investissement en bourse et / ou qui ont peu de temps à y accorder. C'est également le meilleur choix pour ceux qui ne souhaitent pas prendre de risques mais qui acceptent un rendement potentiel plus faible qu'avec des actions.

Enfin, certains placements ne servent qu'à défiscaliser mais il est risqué de choisir un placement pour des raisons uniquement fiscales car les règles relatives à la fiscalité ont tendance à changer fréquemment.

Les placements qui restent intéressant pour réduire ses impôts sont l'investissement via le dispositif Girardin, l'achat de parts de fonds d'investissement de proximité ou encore l'achat de parts dans des fonds communs de placement dans l'innovation.

Placement bancaire ou investissement ?

Les placements bancaires ne sont pas l'unique solution pour faire fructifier son capital disponible, il est possible d'investir dans des locaux professionnels, dans des appartements ou dans divers projets (entreprises, projets associatifs, scops, etc.). Il est alors possible d'investir seul ou via une société.

L'investissement a un avantage conséquent : on sait généralement comment le projet évolue et on est au cœur de l'action, il est donc plus aisé de réagir en cas de problème.

De plus, le système bancaire a commencé à montrer certaines fragilités ces dernières années et même les économistes commencent à montrer des doutes dans la pérennité du système capitaliste. Si l'on prend en compte ces avertissements, il est certainement plus prudent d'investir dans une économie de proximité que dans des placements que l'on ne comprend pas toujours et que l'on ne maîtrise pas.

Le meilleur placement  n'est pas le même pour chacun : en fonction de ses besoins et de ses ressources, on choisira un type de support différent.

Pour trouver un placement adapté, il faut commencer par définir son profil d'investisseur et le niveau de risque que l'on est prêt à prendre.


A lire aussi

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider