Tout savoir sur la préparation à l’accouchement

Découvrez les nombreuses méthodes pour préparer son accouchement sereinement.
 

Tout savoir sur la préparation à l’accouchement
Comment préparer son accouchement ?

Trouvez une assurance santé plus avantageuse !

La Sécurité Sociale prévoit 8 séances de préparation à l’accouchement intégralement remboursées. Cependant, il existe aujourd’hui de nombreuses méthodes pour bien préparer son accouchement.

Préparaer son accouchement : les cours prévus par la Sécurité Sociale

Les cours de préparation traditionnels à l’accouchement sont aussi appelés « méthode Psycho-Prophylaxie Obstétricale ». Dès le 4e mois de grossesse, l’inscription aux cours est généralement abordée par l’équipe médicale qui vous suit au sein de la maternité de l’hôpital.

Ils sont dispensés par une sage-femme ou dans le cadre du service maternité de l’hôpital ou de la clinique et animés généralement par une sage-femme. Les cours rassemblent un petit groupe de futures mamans qui sont entre leur 7e et leur 9e mois de grossesse.


Qu’apprend-on ?

La préparation à l’accouchement est à envisager de manière globale : vous y trouverez des informations et des conseils sur la grossesse en elle-même, sur le bébé et son développement mais également pour après l'accouchement.

Ces cours sont aussi et surtout l’occasion de comprendre le déroulé précis d’un accouchement et donc de poser des questions à des professionnel(le)s. Comment envisager une césarienne ? Un déclenchement ? Quid de la péridurale ? Et des éventuelles complications ? Autant de questions que la préparation classique permet d’aborder et de désamorcer.

Seule ou avec le papa, vous pourrez également réaliser les exercices de respirations recommandés et apprendre les positions et les bonnes façons d’aider à l’expulsion du bébé.


Les dernières tendances en matière de préparation à l’accouchement

Ces différentes méthodes peuvent être envisagées seules ou en complément d’une préparation classique. Elles ne sont pas prises en compte par la Sécurité Sociale, mais certaines peuvent être partiellement remboursées par votre mutuelle. Pour trouver les bons professionnels, adressez-vous à l’équipe médicale de votre maternité : elle saura vous recommander les spécialistes à proximité de chez vous.

Parmi les préparations alternatives, les plus connues et reconnues sont :
 
  • Le yoga qui mise sur l’harmonie entre le corps et l’esprit. Se familiariser avec les techniques de yoga permet aussi de poursuivre après l’accouchement pour récupérer plus vite.
 
  • La sophrologie : basée sur des exercices de respiration, de détente et de visualisation, la sophrologie permet de maîtriser la douleur et de gagner en sérénité avant et pendant le travail
 
  • Le chant prénatal est une forme de communication avec le bébé autant qu’une méthode de relaxation. En utilisant les vibrations produites par le chant (les aigus qui résonnent dans le haut du corps, les graves dans le bas), il permet de détendre les muscles et de maîtriser sa respiration.


Peut-on se préparer seule ?


Si de nombreux ouvrages existent sur le thème de la grossesse et peuvent être consultés pour avoir une idée générale, ils ne remplacent pas les cours et l’interaction d’une préparation à l’accouchement.

Par ailleurs, méfiez-vous d’internet et des forums qui regorgent d’expériences anxiogènes, incomplètes voire trompeuses…
Questionner votre entourage et en particulier les femmes ayant accouché récemment peut vous donner une bonne première approche. Mais dans tous les cas, la préparation à l’accouchement ne doit pas être oubliée.
 
A lire aussi : 

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider