Comment souscrire un prêt immobilier sans apport ?

Il semble quasiment impossible d’obtenir un prêt immobilier sans apport. Et pourtant… Il y a des moyens pour y parvenir ! Quelle est la recette gagnante ?

Comment souscrire un prêt immobilier sans apport ?
La recette d'un prêt immobilier sans apport à 100%
  • Un crédit immobilier sans apport : on vous en parle

Que les primo-investisseurs se rassurent ! Disposer d’un apport personnel n’est pas une condition sine qua none pour obtenir un prêt immobilier sans apport. Pour autant, contracter un prêt attractif sans fonds de garantie n’est pas tâche aisée. Pour ce faire, il va falloir que vous réussissiez votre « grand oral » devant votre banquier.

Dans cet article, nous vous expliquons comment faire.

Prêt immobilier sans apport : ce qu’il faut savoir

Les banques sont assez réticentes lorsqu’il s’agit d’octroyer des prêts immobiliers sans apport aux futurs acquéreurs d’une maison ou d’un appartement. Malgré tout, il est possible d’emprunter lorsque l’on n’a pas eu l’occasion de mettre de l’argent de côté. Mais qui peut prétendre à un tel crédit ?

Quelles sont les personnes concernées ?

Tout le monde ou presque peut être amené à souscrire un prêt immobilier sans apport pour acheter une maison. Au premier chef, ceux qui disposent justement d’un bas de laine conséquent. Pourquoi ? Tout simplement pour conserver leur épargne. Des comptes à terme dont le taux est supérieur au taux de l’emprunt, par exemple 3 % contre 2 % d’intérêts débiteurs.

Deuxièmement, il y a bien sûr ceux qui n’ont guère le choix comme les jeunes salariés débutant leur carrière. Bien souvent, ceux qui entrent dans la vie active n’ont pas encore eu le temps de thésauriser.

Enfin, l’on citera les particuliers/investisseurs. Ceux-ci ne sont en général pas dans le besoin. Leur choix est davantage stratégique. Les intérêts étant déductibles des loyers, ces derniers n’hésitent pas à tirer profit des divers formats d’optimisation fiscale, lesquels sont très répandus.

Quel prêt immobilier sans apport ?

Il faut savoir qu’il existe deux types de crédit immobilier sans apport spécifiques. Dans le premier cas de figure, il s’agit d’un prêt à 100 % : vous demandez à la banque de financer la totalité du montant du bien immobilier mais vous pouvez prendre en charge les frais annexes, dont les frais de notaire.

Dans le second cas, vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas financer les frais annexes : il va donc falloir emprunter une somme supérieure au prix du logement, soit environ 110 % du prix de vente.

Nos conseils pour que votre prêt soit validé

Si vous souhaitez obtenir un prêt immobilier sans apport, il faudra vraiment que vous montriez patte blanche : le but est ici de convaincre le prêteur de votre solvabilité. Arguments et justificatifs à l’appui, vous devrez prouver que le prêt immobilier sera, in fine, remboursé. Le point névralgique pour une banque ! Voici ce qui peut faire pencher la balance du bon côté :

  • Une situation professionnelle stable, voire très stable dans un secteur qui ne connaît pas la crise. Bref, votre métier est un métier d’avenir. A cela s’ajoute un contrat à durée indéterminée, signé depuis plusieurs années.
  • Un bon salaire permettant une marge de manœuvre. Rappelons que le taux d’endettement ne doit pas dépasser 30% pour l’ensemble des crédits. Mais aussi un ou des comptes à terme bien remplis. Ces derniers constituent une garantie !
  • Préparer un dossier avec l’ensemble des pièces justificatives (dernier avis d’imposition, bulletins de salaire des trois derniers mois, etc.). Bref, tous documents qui puissent garantir votre solvabilité sur le long terme.
  • L’emplacement du bien immobilier est aussi un facteur examiné, et ce, pour une raison simple. S’il perd de la valeur, la banque ne pourra pas récupérer la totalité de ses fonds en cas de revente obligatoire.

Mise en garde

Inutile de prétendre à un prêt immobilier sans apport si la gestion de vos comptes est plus qu’hasardeuse (découverts non autorisés, rejets de paiements, etc.) ! Le dossier risque d’être tout simplement recalé. S’il est tout à fait possible que la banque finance entièrement un projet immobilier, elle n’omettra pas de requérir certaines garanties (cautions, hypothèques ou assurance perte emploi). Aussi, veillez à procéder à une gestion rigoureuse de vos comptes, cela est très important !

A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire