Qu’est-ce qu’un prêt personnel ?

De nombreux ménages ont recours au prêt personnel. Nous avons regroupé pour vous quelques-unes des principales informations à connaître sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un prêt personnel ?
Un guide rapide sur prêt personnel

Le prêt personnel est l’une des solutions les plus privilégiées par ceux qui ont besoin de financer un projet. En effet, cette somme d’argent permet de débloquer bien des situations lorsque le budget de départ est insuffisant. Malgré le fait qu’il soit très populaire dans l’Hexagone, il se peut que certains éléments le concernant soient méconnus ou tout simplement oubliés. Par conséquent, nous vous proposons un bref récapitulatif.

Prêt personnel : définition

Appelé également crédit personnel, il s’agit d’un financement alloué principalement par une banque ou un établissement de crédit à un bénéficiaire. C’est un type de crédit à la consommation qui permet, entre autres, de faire face à un manque de trésorerie, de financer un projet voire même d’acheter un équipement ou un objet. Il n’est pas destiné à un achat ou à un investissement précis, il peut être utilisé librement et à tout moment comme un prêt étudiant ou un prêt travaux peu élevé.

Par le fait qu’il soit personnel (comme son nom l’indique), son utilisation ne regarde que la personne qui sollicite le prêt : il n’y a aucune nécessité de justifier sa future application vis-à-vis de l’organisme prêteur.

Toutefois, sa mise à disposition est soumise à l’acceptation de ce dernier après analyse du dossier du demandeur. Des éléments comme par exemple le taux d’endettement et la capacité de remboursement seront évalués.

Dans la plupart des cas, le prêt est amortissable, c’est-à-dire que la somme due plus les intérêts seront remboursés par plusieurs versements à périodes fixes (en général tous les mois) pendant une durée convenue à l’avance et inscrite dans le contrat qui sera conclu entre les deux parties. Cet accord précise également quel est le taux d’intérêt, le montant des paiements et donc le coût total du crédit.

Il existe aussi le cas du prêt personnel « in fine » où seuls les intérêts et l’assurance sont payés pendant la durée du crédit. Le capital prêté est, quant à lui, entièrement remboursé à la fin du contrat.

À ne pas confondre…

Ce type de prêt est différent d’un crédit affecté comme l’est un prêt automobile. Il est beaucoup moins souple, car il ne sert que pour le projet auquel il est destiné. De plus, en raison de cette exclusivité, il sera nécessaire de fournir des justificatifs à l’établissement prêteur.

Cependant, étant donné que le prêt et l’achat sont liés, si la transaction n’aboutit pas, le prêt est annulé. Alors qu’avec un crédit personnel, même si l’achat prévu n’a pas eu lieu, le prêt est maintenu et l’argent est quand même versé : il faudra le rembourser.

Il faut également différencier crédit personnel et crédit renouvelable (anciennement « crédit revolving »). Cette formule, bien que permettant d’utiliser l’argent à sa guise, permet de reconstituer la somme allouée au fur et à mesure des remboursements. Le crédit peut ensuite à nouveau être utilisé. Néanmoins, il est essentiel de bien connaitre ses subtilités et le fonctionnement des taux pouvant varier afin de ne pas s’endetter gravement.

Comment trouver le prêt personnel le moins cher ?

L’une des meilleures façons de trouver le crédit personnel le moins cher est bien évidemment de comparer les différentes offres existantes, puis de faire le tri.

Pour cela, il suffit d’avoir toutes les propositions nécessaires sous la main, soit :

  • En s’adressant à un établissement prêteur, principalement une banque ou un organisme de crédit,
  • En allant jeter un œil sur les différents sites internet disponibles. À noter qu’il est d’ailleurs possible d’avoir directement recours à un crédit en ligne.

Auparavant, il est recommandé de connaître la somme que l’on souhaite emprunter et de calculer son taux d’endettement, car ils auront une influence sur les différents paramètres tels que le taux d’intérêt, les mensualités et la durée du crédit. De cette manière, il sera plus facile d’effectuer une simulation de prêt personnel pour avoir une idée un peu plus pertinente de ce que sera le crédit.

L’essentiel est de regarder le TAEG (taux annuel effectif global). Il s’agit d’un chiffre qui regroupe tous les coûts annexes au crédit (taux de base, commissions et frais divers plus d’éventuelles primes d’assurances). Cela permet d’avoir une idée du coût global de l’emprunt et ainsi choisir le prêt personnel au meilleur taux.

Sachez que d’autres facteurs sont favorables à l’obtention d’un prêt personnel moins cher comme le fait d’avoir des revenus constants, une capacité de remboursement suffisante et un bon historique bancaire. Cela rassure l’organisme prêteur et l’encourage à offrir de meilleures conditions. Celui-ci peut d’ailleurs consulter les fichiers de la Banque de France.

Comment se passe la demande de crédit ?

Lorsque l’on trouve un prêt dont les modalités sont satisfaisantes, il suffit de contacter l’organisme de crédit ou la banque qui étudiera le dossier de demande. Ce dernier a le devoir de donner toute l’information permettant au demandeur de savoir si l’offre est réellement adaptée à son projet et à sa situation financière.

Il faudra lui donner ensuite différents documents comme :

  • Une pièce d’identité en cours de validité,
  • Un justificatif de domicile (facture d’électricité, téléphone fixe, etc.),
  • Des justificatifs de revenus (bulletin de salaire, avis d’imposition, etc.),
  • Un relevé d’identité bancaire ou postal,

Les autres pièces complémentaires à fournir peuvent varier selon l’établissement. Dans certains cas assez précis, il est tout de même possible de solliciter un prêt personnel sans justificatif.

Selon sa perception du dossier, le prêteur accepte ou refuse la demande. Il peut aussi imposer la souscription d’une assurance afin de donner son feu vert, mais en général, cette protection reste facultative. Les conditions de l’offre proposée ont une validité légale d’au moins 15 jours calendaires. Au-delà, si le demandeur n’a pas signé le contrat, le prêteur peut les modifier.

Si jamais la demande est rejetée, il existe d’autres solutions comme par exemple le prêt entre particuliers. Il faudra bien se renseigner sur ses avantages et ses inconvénients.

Dans le cas d’une situation urgente, il existe la possibilité de demander un prêt personnel rapide auprès d’un organisme spécialisé.

Le contrat

Les modalités du crédit sont indiquées par le contrat souscrit entre les deux parties. Il comporte obligatoirement :

  • L’identité et l’adresse du prêteur,
  • Le type de crédit,
  • Les conditions pour en bénéficier,
  • Le montant du prêt,
  • Le montant total que devra l’emprunteur,
  • Les modalités de remboursement (nombres et échelonnement des versements),
  • La durée du contrat,
  • Le montant des frais de dossier et autres frais annexes,
  • Le montant des pénalités de retard,
  • Les informations sur l’assurance,
  • Le taux,
  • Le TAEG,
  • Le délai de rétractation,
  • Les articles de loi relatifs au prêt.

À retenir aussi les différentes dispositions :

  • La somme prêtée ne peut pas dépasser 75 000 euros,
  • La durée du contrat peut aller de 3 mois à 7 ans,
  • Le délai de rétraction est d’au moins 7 jours et peut atteindre 14 jours (selon les cas).

A lire aussi :

Continuer à lire

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire