Prêt refusé : quels sont vos recours ?

Voir son prêt refusé n'est jamais agréable mais en comprenant pourquoi et en retravaillant son dossier, il est possible de l'améliorer pour qu'il soit accepté.

Prêt refusé : quels sont vos recours ?
Les solutions pour faire face à un refus de financement de sa banque

Financez tous vos projets, en toute sérénité ! Un prêt refusé n'est pas toujours synonyme d'échec : si l'on prend le temps de comprendre pourquoi la banque a rejeté le dossier, on met toutes les chances de son côté pour présenter une demande sans faille dans un nouvel établissement. Si le dossier ne peut être amélioré, il peut être intéressant de contacter un courtier ou de se tourner vers le crédit entre particuliers.
 

Comprendre pourquoi votre prêt a été refusé est essentiel

En cas de prêt refusé, demandez immédiatement pourquoi !

La raison de refus la plus fréquente est un taux d'endettement trop élevé. Si les mensualités de l'ensemble de vos prêts sont plus élevées que le tiers de vos revenus mensuels fixes, la banque ne peut pas accepter de vous accorder ce crédit.

Dans ce cas, la seule solution reste de demander un prêt portant sur un capital inférieur ou d'allonger la durée du prêt. Un courtier peut vous aider dans vos démarches.

Si votre situation professionnelle n'est pas stable, le prêt sera également refusé car la banque ne peut pas s'assurer que vous honorerez vos engagements. Vous devrez alors vous tourner vers le crédit entre particuliers ou dans certains cas vers la location accession et disposer de solides garanties, mais cela ne suffit pas toujours. 
 

Le recours à un courtier peut être est une bonne option

Le courtier va étudier votre dossier, mettre en avant vos points forts et trouver des solutions et des arguments pour réduire l'impact de vos faiblesses.

Il pourra également vous proposer la durée la plus adaptée pour votre prêt ou vous donner quelques conseils afin de faire une demande de prêt qui a toutes les chances d'être acceptée. Il prend une commission pour son travail mais au final, c'est une vraie économie de temps.

Enfin, les courtiers négocient les taux pour vous ! Il n'est donc pas sûr que le fait de passer par cet intermédiaire vous coûte très cher.
 

Faire face à un refus de prêt lorsque l'on a de faibles revenus

Ce n'est pas parce que l'on dispose de faibles revenus que l'on ne souhaite pas devenir propriétaires… C'est même un but très logique dans la mesure où le fait d'être locataire et de verser de l'argent sans jamais obtenir de bien immobilier en retour entretient cette précarité.

Si vos revenus sont trop faibles pour vous permettre d'obtenir un prêt, deux solutions de financement s'offrent à vous en cas de refus de prêt bancaire classique : le crédit entre particuliers et la location-accession.


A lire aussi

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Besoin d'un crédit sans justificatif d'utilisation ?

Simulation rapide, 100% gratuite et sans engagement.

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

SIMULEZ