Quelles sont les conditions pour obtenir le PTZ travaux ?

Le PTZ travaux sera disponible jusqu'en 2018 pour aider les propriétaires et les locataires à améliorer la performance énergétique de leur habitation.

Quelles sont les conditions pour obtenir le PTZ travaux ?
Le PTZ travaux permet d'améliorer facilement son logement

Jusqu’au 31 décembre 2018 il sera possible de contracter un PTZ travaux (aussi appelé éco PTZ). Ce prêt à taux zéro est particulièrement intéressant pour les ménages qui souhaitent réaliser chez eux des travaux visant à améliorer la performance énergétique de leur logement. Une offre avantageuse qui est tout de même soumise à certaines conditions…

Qu’est-ce que le PTZ travaux et à qui s’adresse-t-il ?

Les propriétaires comme les locataires peuvent profiter de ce dispositif. Évidemment ce sont les propriétaires qui auront le plus intérêts à réaliser des travaux mais parfois les locataires peuvent améliorer le logement après avoir passé un accord avec leur propriétaire.

Seuls les travaux effectués dans les logements construits avant le 1er janvier 1990 donnent droit au PTZ travaux. Ce prêt ne peut concerner que les résidences principales c’est-à-dire un logement occupé au moins 8 mois par an, que ce soit par le propriétaire ou par un locataire.

A noter :  les particuliers peuvent en profiter, mais que les syndicats de copropriété peuvent eux aussi faire une demande de prêt à taux zéro s’ils souhaitent réaliser des travaux d’amélioration dans la copropriété.

Quels sont les travaux pour lesquels on peut utiliser le PTZ travaux ?

Le PTZ travaux ne peut être mis en place que dans un logement ancien. Le montant auquel le bénéficiaire aura droit dépendra de la nature des travaux réalisés :

Si l’on opte pour un bouquet de travaux (choix d’un certain nombre de modifications dans une liste) il est possible d’emprunter jusqu’à 20 000 € pour deux types de travaux et jusqu’à 30 000 € si l’on en choisit 3.

Cette liste comprend :

  • l’isolation thermique des toitures, des murs donnant sur l’extérieur ou des parois vitrées donnant sur l’extérieur,
  • le remplacement ou l‘installation d’un système de chauffage,
  • l’installation d’un système de production d’eau chaude fonctionnant grâce à une énergie renouvelable,
  • l’installation d’un chauffage utilisant une énergie renouvelable.

Pour améliorer la performance énergétique globale du logement, il est possible d’obtenir jusqu’à 30 000 €.

Sous conditions de ressources, les ménages qui souhaitent réaliser ce type de travaux et qui n’en ont pas les moyens peuvent faire une demande pour bénéficier du programme Habiter mieux de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Un prêt à taux zéro de 20 000 € pour améliorer la qualité du logement peut ainsi être accordé.

Enfin, la réhabilitation de systèmes d’assainissement non collectif peut permettre de bénéficier d’un prêt travaux pour 10 000 € supplémentaires.

Dans tous les cas, les travaux doivent être réalisés par des entreprises “reconnues garantes de l’environnement” (RGE).

A lire aussi

Continuer à lire

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire