Qu'’est-ce qu'’un compte courant débiteur ?

Pour de multiples raisons, il se peut que vous soyez confronté à un compte courant débiteur. Nous vous proposons d’en savoir plus sur ce thème et surmonter cette difficulté.

Qu'’est-ce qu'’un compte courant débiteur ?
Tout savoir sur le compte courant débiteur

Lorsque l’on dépense plus d’argent que l’on en gagne ou qu’une grosse dépense improvisée survient, il y a de fortes chances pour que le solde du compte courant apparaisse en négatif.
Voici les différents cas de figures correspondant au compte courant débiteur ainsi que les moyens proposés par la banque.  
 

Qu'est ce qu'un compte courant débiteur ?


Le découvert occasionnel

Il s’agit d’une facilité de caisse accordée par la banque en cas de dépenses exceptionnelles qui amènent à présenter un solde négatif au cours du mois. Il n’y a pas de réglementation particulière appliquée, cela peut être accordée aisément sans amener de frais supplémentaires.

Cela dépend plus des relations entretenues avec sa banque et cela peut tout à fait être refusée par celle-ci. D’où l’intérêt d’un accord écrit.

 

Le découvert autorisé

La banque peut accepter qu’un compte courant fonctionne à découvert. Il suffit pour cela d’en parler à son banquier qui discutera du montant autorisé et des différentes modalités. Ceci aboutira à la signature d’une convention de compte.

Souvent l’offre de la banque regroupe un découvert avec montant limité entrainant le paiement d’agios (sortes d’intérêts sur le montant autorisé).
Certaines banques peuvent également proposer des packages avec montants d’agios inférieurs aux taux proposés hors packages, voire une exonération totale d’agios.

Si la situation de découvert persiste au-delà de 90 jours consécutifs, la banque se doit de vous remettre une offre préalable de crédit, valable 30 jours, avec délais de rétractation de 14 jours. La réglementation appliquée est alors celle du crédit à la consommation.

 

Le cas du découvert non-autorisé

Il représente une situation dans laquelle le client ne dispose d’aucune autorisation de découvert ou dépasse le montant et la limite de temps fixé par le découvert autorisé. Dans ce cas la banque se voit autorisée à rejeter un chèque ou un prélèvement avec en complément des frais exorbitants (agios majorés et commission d’intervention).

Cependant il est à noter que le cas du découvert non-autorisé se fait de plus en plus rare et que si le cas d’un compte courant débiteur se produit, il est aujourd’hui toujours possible de discuter avec son établissement bancaire qui propose des autorisations de découvert proportionnelles aux revenus des clients.

A lire aussi :

Tanguy Revault Tanguy Revault

Après des études en langues, un BTS Tourisme-Loisirs et de nombreuses années dans le secteur du social, Tanguy revient à sa passion pour les mots et exerce aujourd’hui les métiers de rédacteur web/Community Manager et traducteur

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
2 Commentaires
  • el diatta diop 29-11-2016 18:10:26

    je suis a la rechercher de fond pour mon projet

  • lafaury 19-04-2014 15:18:23

    j'ai besoin de 29000euros pour regrouper des crédits conso comment faire merci

Vous payez trop de frais sur votre compte courant ?

Trouvez un compte vraiment avantageux !

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider