Remboursement de impôt sur le revenu : gare aux arnaques !

Avec internet, les fraudeurs ont trouvé un terrain fertile pour piéger les contribuables. Voici comment se prémunir contre une arnaque sur le remboursement de l'impôt sur le revenu

Remboursement de impôt sur le revenu :  gare aux arnaques !
Avis d'imposition et fraudes

Besoin d'un conseil juridique ? Trouvez l'avocat qui vous aidera !

Un particulier qui reçoit un avis d’imposition ou une communication de l’administration s’attend à ne pas avoir de problèmes particuliers. Pourtant, à cette période de l'année un grand nombre de contribuables reçoivent un email de remboursement de l'impôt sur le revenu. Méfiez-vous il 's'agit d'une anarque ! 

 

Impôt sur le revenu : Les dates clés 

Pour les personnes non imposables, l’avis sera disponible envoyé par voie postale au plus tard le 2 septembre 2016. 

A savoir : l'avis de non-imposition au format papier est remplacé par l'Avis de Situation Déclarative à l'impôt sur le revenu (ASDIR) 

Pour les personnes imposables l'avis pourra être consulté sur son compte personnel en ligne à compter du 22 juillet au 19 août, ou envoyé au domicile entre le 20 juillet et le 6 septembre. 

 

Remboursement de l'impôt sur le revenu : les fraudes se multiplient

C’est donc durant ces périodes que les fraudes se multiplient. Comment ? La méthode la plus répandue est phishing qui signifie hameçonnage. Le principe en est simple. Ils se font passer pour des fonctionnaires de l’administration fiscale. L’objectif étant de soutirer des fonds.

De nombreux internautes sont malheureusement tombés dans le piège en fournissant les coordonnées de leur carte bancaire en réponse à ces mails frauduleux. L’interface, la conception et le contenu du message semblent tellement plausibles qu’il est facile de tomber dans le piège. On vous indique par exemple : « vous allez recevoir un remboursement d’impôts de X euros… ».

 

Comment éviter l’escroquerie ?

Et pourtant, leur mode opératoire est loin d’être infaillible. En suivant ces quelques conseils, vous éviterez les désagréments qui en découlent. En voici une liste non exhaustive.

 
  • Il faut savoir qu’aucun organisme fiscal et autre ne vous demandera vos coordonnées bancaires par mail.

 

  • Soyez attentif au détail. La plupart du temps, ces mails qui imitent les logos d’une administration publique contiennent des fautes d’orthographe tant dans le corps du mail que dans l’adresse.
 
  • Au moindre doute, ne répondez surtout pas à l’expéditeur et n’ouvrez pas le formulaire auquel vous invite l’expéditeur du mail
 
  • Contactez votre centre des impôts pour en savoir un peu plus.
 
  • Supprimez le mail de votre boîte aux lettres
 
A lire aussi : 

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider