La rénovation énergétique et les aides financières existantes

Les travaux de rénovation énergétique sont parfois couteux, c'est pourquoi l'État propose différents dispositifs afin d'aider les ménages à les réaliser.

La rénovation énergétique et les aides financières existantes
Il est possible d'effectuer des travaux de rénovation énergétique à moindre coût grâce à différentes aides

Découvrez les meilleures solutions de crédit travaux ! L'État souhaite encourager toujours plus les ménages qui se lancent dans la rénovation énergétique de leur logement en proposant différentes aides financières.

Les ménages les plus modestes ne sont pas oubliés et peuvent profiter de nouveaux dispositifs : un moyen efficace pour permettre à ceux qui n'ont pas les moyens de réaliser des travaux d'améliorer l'isolation de leur habitation.
 

Les aides de l'État pour la rénovation énergétique des logements


L'éco prêt à taux zéro offre aux ménages la possibilité de bénéficier d'un crédit à taux zéro pour un montant maximum de 30 000 € afin de réaliser des travaux visant à améliorer la performance énergétique du logement occupé par le propriétaire ou mis en location. Pour que l'aide puisse être versée, l'entreprise qui réalise les travaux doit être certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Le crédit d'impôt transition énergétique a pour objectif, comme l'éco prêt à taux zéro, d'inciter les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Ce crédit peut servir à acheter différents équipements pour l'isolation, le chauffage, la récupération des énergies renouvelables, etc.

Depuis le 1er mars 2016, il est désormais possible de cumuler les deux dispositifs et ainsi de bénéficier de l'éco prêt à taux zéro tout en profitant du crédit d'impôt transition énergétique. Il faut noter que la prime « Rénovation énergétique » de 1 350 € qui avait été accordée en 2014 n'a pas été versée les années suivantes.

Il est toujours possible aujourd'hui, de bénéficier d'un crédit d'impôt transition énergétique (CITE) qui permet d'économiser 30 % du montant des travaux. Ce système est tout de même plafonné et le montant du crédit d'impôt ne peut pas excéder 16 000 € pour un couple ou 8 000 € pour une personne seule et 400 € de plus par personne à charge.
 

Les aides pour les ménages les plus modestes


Le pacte énergie solidarité (PES) met en avant la notion de précarité énergétique et permet aux ménages ayant de faibles revenus de bénéficier d'une isolation de leurs combles pour la somme symbolique d'1 euro. Pour en bénéficier, il faut répondre aux conditions de ressources fixées.

Un partenariat entre l'Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et le FART (Fonds d’Aide à la Rénovation Thermique) a été conclu afin de proposer aux ménages modestes un plus grand parc de logement tout en garantissant une meilleure efficacité énergétique des bâtiments.
 
A lire aussi

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider