Comment déclarer ses revenus fonciers ?

Comment calculer et déclarer ses revenus fonciers ? En fonction du type et du nombre de locations proposées, découvrez quelles options se présentent à vous.

Comment déclarer ses revenus fonciers  ?
Quels revenus fonciers déclarer, comment les déclarer et que faire en cas de déficit ?
  • Ce qu'il faut savoir sur les revenus fonciers pour 2015

Les revenus fonciers permettent de compléter les revenus des salariés, des travailleurs indépendants ou des retraités. Plus rarement, ils peuvent constituer la principale source de revenus d'un ménage. Comment les déclarer au fisc, et comment seront-ils imposés pour l'année 2015 ?
 

Impôt sur le revenu 2015 : les revenus fonciers

 
Recevez tous nos guides et astuces financières !Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos infos et astuces financiéres !

Comment doit-on déclarer ses revenus fonciers ?

Il faut, après avoir rempli votre déclaration de revenus, remplir l'annexe 2044 qui est un formulaire permettant de déclarer ses revenus fonciers.
 

Quelles rentrées d'argent entrent dans le calcul des revenus fonciers ?

Pour que le montant des loyers perçus entre dans la catégorie des revenus fonciers, il faut que le logement soit loué nu. S'il s'agit d'un appartement meublé, les revenus seront considérés comme BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).
 

Quel est le mode d'imposition des revenus fonciers en 2015 ?

Deux solutions s'offrent à vous si la somme totale des loyers perçus sur l'année ne dépasse pas le plafond de 15 000 euros :
 
  • L'imposition au régime micro foncier avec un abattement forfaitaire et des démarches simplifiées.
Dans ce cas, un abattement forfaitaire de 30 % est appliqué pour prendre en compte les charges du propriétaire qui a mis son bien à louer. Votre revenu foncier imposable sera donc de 70 % des revenus fonciers perçus sur l'année, il ne sera pas possible de déduire quoi que ce soit de plus. En plus de l'imposition au TMI (Taux Marginal d'Imposition), il faudra ajouter 15,5 % pour les prélèvements sociaux. Le régime micro foncier est celui qui est appliqué par défaut pour les petits bailleurs, c'est-à-dire ceux dont les revenus fonciers ne dépassent pas 15 000 euros par an. Si vous souhaitez changer de régime et opter pour une imposition prenant en compte les frais réels, il faut en faire la demande auprès de l'administration fiscale.
 
  • L'imposition classique des revenus fonciers.
En optant pour ce régime, les revenus fonciers que vous percevez pourront être diminués du montant des frais réels engagés pour le ou les logement(s) mis en location. Si la somme des revenus sur l'année est supérieure aux charges, vous avez un revenu foncier positif. Dans le cas contraire, un déficit foncier pourra être reporté sur votre revenu brut global dans la limite de 10 700 euros par an. Si tout le déficit n'a pas pu être reporté en une fois, il pourra être reporté sur les dix années suivantes et venir diminuer votre revenu imposable global.
 
Recevez toutes nos astuces financières ! 
 
A lire aussi :

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Besoin d'un crédit sans justificatif d'utilisation ?

Simulation rapide, 100% gratuite et sans engagement.

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

SIMULEZ