Roue de secours : tout ce qu’il faut savoir !

Changer une roue peut être un moment redouté par certains conducteurs. Pas d’inquiétude, nous allons vous révéler certains secrets qui se cachent derrière la roue de secours.

Roue de secours : tout ce qu’il faut savoir !
Plus d'informations sur la roue de secours

Généralement rangée dans le coffre, la roue de secours peut rendre d’énormes services lors d’une crevaison de pneu.

Toutefois, l’idée de changer une roue peut s’avérer laborieuse et compliquée pour certains automobilistes sans expérience. Ces derniers peuvent en cas de crevaison utiliser une solution alternative comme un kit anti-crevaison, mais il est toujours bon de savoir comment remplacer une roue. Nous allons vous expliquer l’essentiel à savoir.
 

Roue de secours : pas obligatoire mais très utile

Les lois européennes applicables en France n’obligent pas les conducteurs à avoir une roue de secours dans leur voiture. En effet, elle n’est pas considérée comme un élément de sécurité comme peuvent l’être le gilet de sécurité fluorescent ou le triangle de signalisation qui eux sont obligatoires.

Une roue de secours est juste un confort supplémentaire. Elle ne protège pas le conducteur, elle ne fait que lui simplifier la vie et lui éviter d’appeler une dépanneuse.
 

Deux types de roues de secours existent

 
  • La roue de secours classique : même si sa jante est plus légère, elle est de taille similaire aux roues de votre voiture et cela reste une solution provisoire ;
     
  • La roue « galette » : elle est temporaire, car elle est plus étroite que les roues de la voiture. Il faudra faire attention, car il peut y avoir un déséquilibre par rapport aux trois autres roues. Il ne faudra pas dépasser une vitesse de 80km/h. Elle a pourtant l’avantage d’être plus légère et d’occuper moins de place dans le coffre.
 

Comment changer une roue ?

Tout d’abord, il faut vérifier que l’on possède bien le matériel nécessaire :
 
  • Une roue de secours évidemment,
  • Le gilet de sécurité fluorescent et le triangle de signalisation,
  • Un cric pour soulever le véhicule,
  • Une clé et une douille adaptées à la taille des écrous des roues de votre voiture.
Sécurité : sachez qu’il n’est pas obligatoire de mettre en place le triangle de signalisation si cela peut mettre en danger la vie du conducteur.
 
Voici la méthode :
 
  • Premier cas : immobilisation si arrêt d’urgence sur la route ou ses abords. Mettre le gilet de sécurité. Allumer les feux de détresse. Si possible, mettre le triangle à au moins 30 mètres du véhicule ;
     
  • Deuxième cas : pas d’arrêt d’urgence. Essayer d’aller sur le côté de la route ou un autre endroit sécurisé. Allumer les feux de détresse. Mettre quand même le gilet en cas de contrôle d’un agent pointilleux.
  Pour procéder au changement de la roue : 
 
  • Enlever l’enjoliveur,
  • Fixer la douille sur la clé,
  • Desserrer tous les écrous de la roue crevée,
  • Bien placer le cric sous la voiture,
  • Soulever le véhicule pour que la roue ne touche plus le sol,
  • Enlever la roue crevée,
  • Garder les 4 écrous de côté,
  • Placer la roue de secours,
  • Mettre les écrous en serrant de toutes ses forces,
  • Faire redescendre la voiture avec le cric,
  • Retirer le cric,
  • Vérifier que les écrous sont bien fixés en serrant un peu plus,
  • Remettre l’enjoliveur,
  • Mettre la roue crevée dans le coffre.
 N’oubliez pas que cette roue de secours n’est que provisoire et qu’il faudra par la suite la remplacer et mettre une vraie roue.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider