La SCI familiale : ce qu'il faut savoir

La SCI familiale permet de gérer son patrimoine immobilier en famille. Comment cela fonctionne ? Quels sont les avantages ? Nous vous expliquons tout !

La SCI familiale : ce qu'il faut savoir
Gérer son patrimoine immobilier en famille grâce à la SCI familiale

La SCI familiale est un système de gestion peu connu, mais qui permet pourtant de faciliter la gestion d'un patrimoine immobilier par plusieurs membres d'une même famille. Comment ça marche ? Quels sont les avantages liés à cette structure ?

La SCI familiale, qu'est-ce que c'est ?

La SCI familiale, autrement dit « Société Civile Immobilière », est une structure qui peut être créée par les membres d'une même famille. Deux personnes suffisent pour en créer une. Pour la constituer, il faut passer devant un professionnel juridique, à savoir un notaire ou un avocat, et désigner au sein de cette entité une personne qui agira en tant que gérant. A noter que mêmes des enfants mineurs peuvent y être intégrés.



A quoi ça sert ?

Les membres d'une même famille qui font partie d'une SCI familiale peuvent détenir et représenter chacun, une quote-part d'un ou de plusieurs biens immobiliers. Les avantages liés à ce dispositif sont multiples :
 
  • Déduire les dettes
Grâce au statut de SCI familiale, la donation d'un patrimoine immobilier peut se faire au profit d'un bénéficiaire après déduction faite de ses dettes. Dans le cas d'une donation immobilière classique, les dettes sont transmises avec le bien.
 
  • Réduire les coûts de succession
Les formalités liées à une donation de parts dans le cadre d'une SCI familiale sont plus simples et moins coûteuses.
 
  • Donation progressive
La SCI familiale est par ailleurs le seul statut permettant de mettre en place un système de donation progressive.
 
  • Garder le contrôle de son patrimoine immobilier
En fonction des statuts établis pour chacun des membres d'une même famille, il est possible de mettre en place des prérogatives plus importantes pour certains. Par exemple, dans le cas d'une SCI entre parents et enfants, il peut être établi que les enfants doivent obligatoirement obtenir l'accord de leurs parents pour vendre leurs propres parts.

En fonction des besoins des familles ou du patrimoine immobilier, il existe plusieurs possibilités offertes par la SCI Familiale. Pour déterminer la formule qui vous convient le mieux, il est nécessaire de consulter un notaire ou avocat qui saura vous renseigner au mieux et rédiger pour vous les statuts les plus adaptés à votre situation.

A lire aussi :

Murielle Colin Murielle Colin

Murielle Colin est une communicante spécialisée depuis 8 ans sur les secteurs #ViePratique #Famille et #Innovation. En parallèle de son activité professionnelle en lien avec les médias français, elle développe son intérêt pour ces thématiques du quotidien en tant que rédactrice web.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider