Découvrez les « Sea bubbles », les probables futurs taxis parisiens

Au printemps prochain, les parisiens devraient voir s’élever au-dessus de la Seine de drôles d’engins appelés « Sea bubbles ». Cet article vous en dit plus.

Découvrez les « Sea bubbles », les probables futurs taxis parisiens
Sea Bubbles, bientôt sur la Seine ?

Avoir le sentiment de vivre dans une ville comme dans le célèbre film « Le cinquième élément », c’est ce que pourraient ressentir les habitants de Paris au printemps prochain s’ils se baladent en longeant les bords de la Seine, grâce aux Sea Bubbles.

« Sea bubbles », qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ?




Les « Sea bubbles », en français « bulles de la mer » sont des voitures volantes de 4m de long sur 2m de large à l’allure futuriste faisant office de taxis, qui transporteront jusqu’à 4 passagers pour 1 conducteur au-dessus de la Seine d’un point à un autre. Elles ont été conçues par Anders Brigdal, recordman de vitesse en planche à voile et Alain Thébault, inventeur d’un trimaran qui a la capacité de s’élever jusqu’à 5m au-dessus de la mer, l’hydroptère.

Elles représentent un mode de transport propre, écologique et silencieux qui a complètement séduit l’actuelle maire de la ville, Anne Hidalgo, qui souhaite faire de Paris, la première capitale à les tester. Ce qui devrait avoir lieu au printemps prochain avec pour objectif la mise en circulation des appareils sur le fleuve dès 2017.
 

Comment ça fonctionne ?

L’engin est propulsé par deux moteurs électriques, sa stabilité étant assurée par des ailes immergées dans l’eau. Quant aux batteries, elles se rechargent par le biais de panneaux solaires et de bornes électriques. La vitesse peut atteindre jusqu’à 18 Km/h, ce qui correspond à la vitesse maximale autorisée sur la Seine.
 

Quels sont les objectifs d’un tel projet ?

Plusieurs villes se révèlent être intéressées par le projet, comme New York, Miami ou encore Seattle et la raison est simple. Depuis toujours, les hommes ont construit des villes sur des lacs, des fleuves ou des baies. Alors que la partie terrestre est totalement engorgée de véhicules en tous genres au point de créer d’incroyables embouteillages à certains moments de la journée, la partie aquatique est quant à elle complètement sous-utilisée.

Les « Sea bubbles » pourraient donc être une alternative intéressante afin de désengorger les villes et leur périphérie en proposant une navigation sur l’eau, et en plus de manière écologique, ce qui reste une grande préoccupation des dirigeants, surtout aux abords des grandes villes.



A lire aussi :

Tanguy Revault Tanguy Revault

Après des études en langues, un BTS Tourisme-Loisirs et de nombreuses années dans le secteur du social, Tanguy revient à sa passion pour les mots et exerce aujourd’hui les métiers de rédacteur web/Community Manager et traducteur

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider