Zoom sur les slasheurs, ces travailleurs qui cumulent les emplois

Qui sont les slasheurs, ces actifs qui cumulent plusieurs emplois ?

Zoom sur les slasheurs, ces travailleurs qui cumulent les emplois
Génération slasheurs : qui sont-ils ?

Depuis quelques années, on observe un phénomène qui grandit : celui des slasheurs. Ces individus, âgés de 25 à 35 ans, pour la plupart, occupent plusieurs activités professionnelles simultanément. Quelles en sont les raisons ?
 

Les slasheurs, une nouvelle tendance


Le slash signifie en français "barre oblique". Il s’agit donc de ce signe de ponctuation signifiant et/ou. Ainsi, les slasheurs sont devenus des travailleurs portant plusieurs casquettes, certains étant à la fois avocat et dj, photographe et rédacteur, pharmacien et un autre emploi.

Selon Cadremploi, en 2015, on en comptait environ quatre millions et demi, soit 13 % des actifs. On les appelle aussi les zappeurs professionnels. La plupart d’entre eux sont titulaires d'un Bac+4/+5. Ils ont su s’adapter aux changements économiques actuels et n'hésitent pas à bousculer les codes du travail.



Les conséquences de la révolution numérique

Le Figaro explique que les slasheurs sont “clairement les enfants de la révolution digitale et du télétravail”. Comme on ouvre plusieurs fenêtres ou onglets en même temps, ils multiplient les tâches, les emplois.

Les slasheurs 2.0 sont auto-entrepreneurs ou des digital natives qui maîtrisent le web. Le boom du télétravail et des emplois en freelance a également permis cela.

Ainsi certains n'hésitent pas a exercer une activité traditionnelle dans un open-space, un magasin ou ailleurs, ainsi qu’un emploi passion.



Une réponse à la crise

Nombre d'entre eux indiquent en effet que jongler entre deux emplois leur permettait d’arrondir les fins de mois. En outre, certains d’entre eux, titulaires de Bac+⅘ ne trouvant pas d'opportunités leur convenant sur un marché de travail en crise, ont dû inventer ou réinventer leur propre emploi... et emploi du temps.

En effet, les CDI se font rare, les jeunes diplômés effectuent quelques fois de nombreux stages avant de pouvoir décrocher un premier emploi enrichissant. Devenir slasheur s’est donc présenté comme une nécessité.



Un métier pour la passion et un autre pour la raison

Lorsqu'on les interroge, on constate toutefois que c’est la passion qui se trouve derrière leur choix. En effet, la plupart d'entre eux bousculent notre vision traditionnelle du travail afin de pouvoir s’adonner à leur passion, même si celle-ci ne permet pas toujours de payer les charges et le loyer.

Et puis, il y a une sorte d'hyperactivité aussi. Le besoin ou la volonté d'être toujours occupé, de lutter contre l’ennui, de s'organiser à sa façon. Pour 64 % d'entre eux, il s’agit d’un choix.



Des quadragénaires et des quinquagénaires aussi

Selon les études menées récemment, les slasheurs sont surtout des femmes. Elles constituent plus de 85 %. Si le phénomène concerne les individus âgés de 18 à 35 ans, il faut savoir que les quadragénaires et les quinquagénaires slashent également, souvent pour mieux préparer leur retraite ou changer de mode de vie.


A lire aussi :

Ida Macondo Ida Macondo

Originaire de Paris, Ida est une passionnée d'écriture et de voyages qui ne se déplace jamais sans son carnet de notes ni son appareil photo. Ida réside aujourd'hui en Suisse.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider