Comment calculer son taux d’endettement ?

Calculer le taux d’endettement est un principe de base si vous êtes intéressé par un emprunt, notamment lors d’un crédit immobilier. Explications !

Comment calculer son taux d’endettement ?
Pourquoi et comment le calculer ?

Calculer votre taux d’endettement peut vous être utile si vous pensez souscrire un crédit immobilier. Le fait de déterminer cette valeur vous permettra d’affiner au mieux vos recherches, que ce soit sur Internet ou non. De plus, vous pourrez être sûr de pouvoir supporter financièrement et dans de bonnes conditions votre projet.

Le taux d’endettement : définition

Le taux d’endettement est le rapport entre les charges financières (mensualités) et le revenu mensuel disponible. Il s’agit de ce que représente les charges dans son budget.

Si le poids des charges dans le revenu mensuel (avec lequel on paie les mensualités liées à nos crédits, entre autres) est trop lourd, il y a de fortes chances qu’il soit difficile d’assumer d’autres dépenses.

En France, 33% est la limite à ne pas dépasser. Au-delà, la banque refusera très probablement une demande de crédit. Bien sûr, ce pourcentage peut évoluer en fonction du montant des ressources.

Pourquoi ce calcul est important

Il est important car une demande supplémentaire de crédit ne doit jamais être prise à la légère. Un taux trop élevé rend les personnes totalement dépendantes de leur emprunt et rend difficile les dépenses imprévues.

En effet, on ne sait jamais ce qui peut arriver : voiture qui tombe en panne, besoin de changer un appareil électroménager, maladie, perte d’emploi, procès-verbal à régler, etc.

Pour calculer le taux d’endettement, prenez en compte :

Vos revenus mensuels

Il s’agit de tous les revenus stables comme :

  • Les salaires nets ou assimilés,
  • Les pensions perçues,
  • Les rentes,
  • Les revenus fonciers,
  • Les revenus de capitaux mobiliers.

Bien évidemment, lors du passage en banque, il vous faudra également utiliser diverses preuves de revenus selon la période à laquelle on demande le prêt.

Vos mensualités en cours

Principalement :

  • Les crédits en cours,
  • Les pensions versées,
  • Les rentes versées,
  • Les loyers à payer.

Inutile de tricher, il est important de prendre en compte tous ses prêts, sans chercher à cacher quoi que ce soit à l’établissement financier. Ce dernier peut refuser le prêt et il faut savoir qu’une banque ou une société de crédit a la possibilité d’annuler un crédit déjà accordé au cas où l’emprunteur aurait procédé à une fausse déclaration. Il est donc très important de jouer franc-jeu et de ne rien omettre.

La formule pour calculer

En vous servant des données utilisées à l’étape précédente, divisez le montant des mensualités par le montant des revenus mensuels. Le résultat sera exprimé sous la forme du chiffre zéro avec une décimale, qui doit être interprétée comme un pourcentage si vous le multipliez par 100.

Taux d’endettement = Charges (crédits, loyer, pension versée…) / Revenus (salaires, aides, pensions reçues, loyers reçus) X 100

Voici un exemple concret de calcul :



Sur un mois une personne dispose d’un revenu de 2 500 euros, rembourse 400 euros liés à un crédit et verse une pension à hauteur de 500 euros : (400 + 500) / 2500 X 100 = 36 %

Le taux d’endettement de cette personne est donc de 36 %. Il sera donc pour cet individu plus difficile d’obtenir son prêt.

Nous vous rappelons que plus ce taux d’endettement dépasse les 33 %, moins le prêteur prend de risques. Plus il est bas, plus l’emprunteur peut obtenir une formule intéressante.

Simulateurs en ligne

Sachez aussi que si le calcul peut se faire assez aisément à l’aide d’une calculatrice, plusieurs sites internet proposent des simulateurs.

Comment réduire ce taux ?

Il y a plusieurs manières de tenter de réduire un taux trop élevé :

  • Contacter les organismes à qui l’on doit de l’argent, il est parfois possible de réduire les mensualités en rallongeant la durée du remboursement,
  • Faire la démarche pour un rachat de crédit,
  • Procéder à un regroupement de prêt afin de baisser le montant de ses mensualités,
  • Augmenter ses ressources, par exemple en prenant un second emploi, en négociant une augmentation auprès de son employeur.

Le quotient familial

Il arrive parfois que pour les ménages aux revenus modestes ce taux soit complété voire remplacé par le quotient familial annuel.

Voici la formule :

Revenus par personne = (revenus mensuels du foyer – mensualités du prêt) / nombre de personne du foyer

Quotient familial annuel = revenus par personne X 12

En général le quotient familial annuel doit être supérieur à 4 500 euros pour obtenir plus facilement un emprunt.

A lire aussi : 

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire