Voitures autonomes : Uber et Ford s’associent

La course pour être le premier à proposer des voitures autonomes à 100 % est lancée, Ford et Uber s’unissent pour y parvenir.

Voitures autonomes : Uber et Ford s’associent
La course à la voiture autonome est lancée

Actuellement le secteur automobile est en train de connaître une véritable évolution. Les fabricants travaillent de plus en plus sur des modèles de voitures 100% électriques et développent sans cesse les aides à la conduite et les modes de divertissements et informations connectés. Certains constructeurs s’allient même à des spécialistes IT. Le but sera à moyen terme de faire place à une avancée technologique : les voitures autonomes.

Voitures autonomes : pourquoi maintenant ?

L’évolution du marché de l’automobile est actuellement de plus en plus favorable à l’apparition des voitures autonomes. Le besoin qu’ont de plus en plus les consommateurs d'être assistés par la technologie ainsi que de ne pas être coupés d’internet et du flux d’information, sans oublier une conscience écologique croissante sont en train de reléguer la voiture telle que nous la connaissions au rang d’antiquité.

Bien entendu, il faudra surement du temps avant que les voitures du début du 21e siècle disparaissent totalement. Selon une étude du cabinet McKinsey, les voitures autonomes ne devraient constituer que 15 % des ventes mondiales d’automobiles dans les 15 ans à venir.



Des voitures autonomes à 100 % pour 2021 ?

Il y a une véritable course contre la montre entre constructeurs et spécialistes IT afin d’être les premiers à lancer une voiture sans conducteur qui soit 100 % autonome.

Google ou Tesla sont les entreprises les plus connues et les plus en avance selon l’opinion publique, en ce qui concerne ce type de véhicules. Cependant, d’autres alliances se font connaître, celle entre Uber et Ford est l’une des dernières.

Le constructeur états-unien prévoit de lancer des voitures autonomes à 100 % pour 2021 et ses premiers clients seraient des entreprises de taxis, de chauffeurs ou de véhicules partagés comme Uber. Ses véhicules n’auraient ni volant, ni pédales.



Ford et Uber : des intérêts communs ?

Les deux sociétés ont lancé ensemble à Pittsburg, aux Etats-Unis, une expérimentation de conduite autonome. Une vingtaine de Ford Fusion se déplaceront automatiquement. Mais il y aura cependant la présence d’un chauffeur qui ne conduira pas, étant donné que la loi oblige sa présence, et d’un ingénieur à l’avant.

Pour pouvoir être conduit par l’un de ces véhicules, en plus d’aller aux USA, vous devrez choisir UberX et attendre que le système vous attribue ce type de prestation. La sélection des clients s’effectuera de forme aléatoire par l’application. Si vous faites partie des heureux élus, votre course sera gratuite.

Ford veut peaufiner le fonctionnement de ses véhicules lors d’un usage quotidien afin d’être prêt le plus rapidement possible et Uber veut voir si dans un futur, il pourrait se passer de chauffeurs.

À noter, que la sécurité des passagers est l’un des éléments sur lequel les deux entités sont en train de travailler. Les premiers résultats de cette expérience ne tarderont pas à se faire connaître.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider