Voyage humanitaire : Conseils et sites pour bien partir

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir comment préparer votre voyage humanitaire, tout en évitant les pièges des agences de «volontourisme». Explications.

Voyage humanitaire : Conseils et sites pour bien partir
Vous désirez partir en voyage humanitaire ? Voici un bref aperçu des possibilités qui s’offrent à vous, tout en évitant les pièges.

Découvrez tous nos articles Voyage

 

Vous souhaitez partir en voyage humanitaire mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Sachez que plusieurs possibilités s’offrent à vous, et ce quelque soit la durée de votre séjour. Le plus important est d’éviter les pièges.

 

Les pièges à éviter: le tourisme humanitaire


Le projet de voyage humanitaire séduit de plus en plus de personnes. Cependant, avant de partir, il est nécessaire de faire attention à l’organisme avec lequel on s’engage car certaines agences de tourisme ont mis au point un concept marketing détournant le projet "humanitaire" pour le transformer en une marchandise lucrative.

Cette pratique est dénoncée par des associations, comme Service Volontaire, qui accusent ce mélange de volontariat et de tourisme d’avoir des répercussions négatives sur les populations locales transformées en attraction touristique. Ces organismes proposent en générale des prix très élevés sans aucune garantie que l’argent bénéficie aux populations locales. Non seulement ces agences ne préparent pas assez les voyageurs aux missions auxquelles ils vont participer, comme les missions proposées peuvent parfois ne pas correspondre à un besoin clairement identifié sur le territoire d’accueil.

Pour partir en voyage humanitaire mieux vaut donc choisir de partir avec une association reconnue.




Avec quel organisme partir en voyage humanitaire ?

 

1) Expérience de courte durée

Il est en générale préférable de partir avec le secteur associatif. Lorsque l’association est fiable, les organisateurs connaissent mieux les besoins locaux et proposent une meilleure formation et un meilleur suivi des volontaires qui souhaitent partir. Parmi ces associations on peut citer Mission Humanitaire qui soumet les volontaires à un week-end de « sélection » et de préparation avant de les laisser partir, ou le Service Volontaire Internationale permettant à des francophones de s’impliquer dans des projets associatifs et citoyens de toutes sortes dans différents pays.
 

2) Projet de long terme

Ceux qui souhaitent s’engager réellement dans une action humanitaire de long terme peuvent se tourner vers les ONG, qui recherchent des bénévoles dans différents secteurs d’activités, ou s’inscrire comme Volontaire des Nation Unies.

Il faut néanmoins être conscient que ces actions nécessitent un apprentissage rigoureux car l’aide aux populations en difficulté demande une très bonne connaissance du terrain et des enjeux. Il faut donc compter au minimum deux mois de formation pour être réellement efficace une fois sur le terrain.



 

3) Une alternative séduisante : le tourisme solidaire

D’autres options que le voyage humanitaire s’offrent à toutes celles et ceux qui souhaitent que l’argent de leur séjour profite aux populations locales. Ils peuvent choisir de partir avec un voyagiste de tourisme équitable et de tourisme solidaire ou de participer à un séjour de tourisme communautaire.

Les organismes proposant ce mode de voyage sont notamment le réseau ATES (Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire), VVE, Archimède...
 
A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider