Quel VPN gratuit choisir ?

Vous vous demandez si utiliser un VPN gratuit est sûr ? Vous ne savez pas lequel choisir ? Voici quelques explications sur le sujet.

Quel VPN gratuit choisir ?
Ce qu’il faut savoir avant d’utiliser un VPN gratuit

L’utilisation d’un VPN gratuit peut sembler être une solution très intéressante pour tous ceux qui veulent surfer de façon sûre et anonyme sur le net. Toutefois, il existe toujours certains doutes en ce qui concerne l’utilisation de ce type d’alternatives qui ne coûtent rien. Est-ce fiable ? Est-ce sûr ? Est-ce vraiment gratuit ? Lequel choisir ? Nous tachons d’y répondre.

VPN gratuit : une solution de confiance ?

 

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Traduit littéralement, il s’agit d’un réseau privé virtuel (VPN signifie Virtual Private Network en anglais). Il permet de se connecter de façon indirecte à internet. Le but principal de son utilisation est de préserver son anonymat afin de surfer sur le web plus en sécurité et en protégeant sa vie privée.

Comment ça marche ?

Il faut savoir que lorsque vous utilisez de manière traditionnelle, c’est-à-dire sans VPN, un appareil que ce soit un ordinateur, une tablette ou un smartphone pour aller sur la toile, celui-ci est directement connecté à internet et aux différents serveurs des sites que vous visitez. Par conséquent, vous laissez votre trace et des informations comme votre adresse IP qui permet entre autres de vous localiser et d’identifier votre appareil.

Qu’il soit payant ou gratuit, le VPN est un logiciel que vous installez sur votre système. En l’utilisant, vous ne serez plus connecté directement au web mais à un serveur qui va servir de passerelle entre vous et internet. De cette façon, vous pourrez surfer de façon sécurisée. Les seules traces laissées et visibles seront celles des serveurs derrière lesquels vous êtes cachés, c’est leur adresse IP qui apparaîtra. Votre localisation ainsi que les informations entre votre appareil et le serveur du VPN utilisé deviennent confidentielles pour internet, voire même pour votre fournisseur d’accès.

À quoi ça sert ?

Un VPN peut servir à différentes choses, à priori pour un usage bien intentionné.

Il est possible :

  • D’être anonyme afin d’éviter d’être tracé que ça soit par des sites internet, des contenus publicitaires ciblés ou d’autres éléments néfastes pour votre sécurité et vie privée,
  • D’accéder à des sites bloqués dans la région où l’on est situé, en choisissant un serveur avec l’adresse IP du pays voulu ou qui ne soit pas restreint,
  • De se connecter en toute sécurité et d’éviter les risques d’intrusion de la part de pirates (sur les WiFi publics par exemple).

 

VPN gratuit : une fausse bonne idée ?

En général, un VPN renommé est payant et le prix d’un abonnement se situe en moyenne autour des 8/10 euros par mois. Cela peut même descendre jusqu’à 5 euros/mois pour un engagement sur 1 an. Bien qu’utiliser une solution gratuite permet de faire des économies, il y a certaines choses à savoir avant d’y avoir recours.

Les principaux points négatifs :

  • Le risque que le fournisseur VPN puisse utiliser ou vendre vos informations voire même les analyser à des fins publicitaires,
  • Des restrictions de vitesse, de stabilité, de choix de serveurs ou de transfert de données,
  • Une fiabilité pouvant être parfois douteuse ou défaillante, certains fournisseurs utilisent des cryptages obsolètes et par conséquent perméables.

 

Les points positifs :

  • La possibilité de faire des économies,
  • Une alternative ponctuelle pour une connexion sur un WiFi public (en tachant d’éviter l’accès à des sites contenant des informations privées).

 

Quels sont les meilleurs VPN gratuits ?

  • Cyberghost: l’une des meilleures solutions gratuites. Cependant, il n’est pas très rapide et il y a une limitation d’heures d’utilisation par jour.
  • Hideme: Serveurs de 3 régions et une restriction de 2 GB par mois,
  • SecurityKiss: Limite de 300 Mo par jour, serveurs situés dans 4 pays,
  • TunnelBear : 500 Mo d’utilisation par mois maximum,
  • Windscribe:  Utilisation de serveurs de 8 pays seulement et limité à 10 Go par mois,
  • PrivateTunnel: 200 Mo par mois,
  • HotspotShield: Serveurs limités, apparitions de publicités,
  • SurfEasy: Restreint à 500 Mo par mois, pas de blocage des traceurs publicitaires,

 

Quelles autres solutions gratuites ?

Si jamais les solutions proposées précédemment ne vous plaisent pas ou si vous avez déjà atteint la limite autorisée pour l’un d’entre eux, voici d’autres VPN gratuits :

 

Certains VPN payants proposent une période d’essai gratuit, il faudra juste demander le remboursement dans les délais :

  • Hidemyass, 30 jours pour changer d’avis ;
  • ExpressVPN, en demandant le remboursement avant 30 jours ;
  • NordVPN: 30 jours également ;
  • Vyprvpn, 3 jours d’essai ;
  • Vpnvision, réellement gratuit pendant 72 heures.

 

Sachez aussi que le navigateur Opera possède un VPN intégré, gratuit et illimité. Des serveurs de 5 pays sont disponibles. Si vous l’avez déjà téléchargé, il suffit juste de l’activer en allant dans les réglages, puis dans la partie « Vie privée & Sécurité ». Ici se trouve une case à cocher pour que le VPN soit en fonction. Il est également possible de faire cela et de changer de pays en cliquant sur l’icône « VPN » dans la barre de recherche.

A lire aussi :

Continuer à lire

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider