Zoom sur le prêt hypothécaire viager

Obtenir des fonds lorsque l’on est malade ou âgé est quasiment impossible par la voie classique. La solution ? Le prêt hypothécaire viager. Focus…

Zoom sur le prêt hypothécaire viager
Le prêt hypothécaire viager : une aubaine pour les seniors !
  • Mettre son bien immobilier en garantie

Personnes âgées, malades, … Les portes des établissements financiers classiques leur sont souvent fermées. Mais ce public particulier n’est pas pour autant laisser pour compte. Zoom sur le prêt viager hypothécaire.

Le principe du prêt viager hypothécaire

A la condition de disposer d’un patrimoine immobilier, les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent contracter un prêt hypothécaire viager. A la validation du contrat, l’emprunteur reçoit les fonds soit en capital soit par rentes mensuels. L’avantage indéniable de cette formule, c’est l’absence de contraintes financières. Il n’y a pas de remboursement ni d’assurance, ni affectation de l’argent à tel ou tel projet. De plus, il garde l’usufruit de sa propriété. Il peut ainsi y résider ou le louer. La banque récupèrera ses fonds au décès du souscripteur en cédant le bien immobilier.

Les modalités pratiques du prêt viager hypothécaire

Comme le prêt met en jeu un bien immobilier, il doit être réalisé chez un professionnel, en l’occurrence un notaire. La propriété hypothéquée devra être estimée par un expert immobilier. Les frais étant à la charge de l’emprunteur. C’est sur cette valeur que va être déterminé le montant du prêt hypothécaire viager. Mais ce n’est pas le seul critère pris en considération par le banquier. L’âge constitue une variable importante dans ce type de prêt qui sera compris entre 20 et 80% de la valeur du bien.

On n’a rien sans rien

Si les obligations financières sont très restreintes, l’emprunteur n’est pas pour autant entièrement libre durant le contrat. Et pour cause, pour que le bien ne se déprécie pas au fil des années, il doit en assurer un entretien régulier. Un état des lieux initial peut être annexé au dossier. Par ailleurs, s’il décide de le louer ou de vendre au bout de quelques temps, il doit obtenir l’autorisation noir sur blanc de la banque. Tout manquement à ces règles peut contraindre au remboursement des fonds.

Le remboursement anticipé

D’ailleurs, l’emprunteur peut choisir, de son propre chef, de rembourser de façon anticipée. Mais cela a un coût variable selon le nombre d’années restant à courir. Plus cela a lieu tardivement, plus les frais seront moindres. A compter de la 10ième année par exemple, l’indemnité s’élèvera à un mois d’intérêts alors qu’au bout de la 4ième année, elle passe à 4 mois d’intérêts.

Que se passe-t-il au décès ?

Plusieurs cas de figures sont envisageables :
  • si la valeur du bien a chuté, c’est la banque qui prend à charge la différence,
  • si le bien est vendu plus cher, ce sont les héritiers qui toucheront la plus-value,
  • Ceux-ci peuvent d’ailleurs décider d’acheter le bien.

A retenir

Les taux d’emprunt d’un prêt hypothécaire viager restent plus élevés que la moyenne. C’est le prix à payer pour certains consommateurs.


A lire aussi :

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Simulez votre Crédit Immobilier

100% Gratuit et Sans Engagement

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

SIMULEZ