background img

Comment fonctionne une hypothèque inversée au Canada ?

Vous êtes intéressé par l’achat d’une nouvelle maison ? Vous n’êtes pas sûr du montant du prêt hypothécaire que vous pouvez vous permettre ? Vous craignez que votre revenu actuel ne couvre pas les coûts d’un prêt hypothécaire traditionnel ? Eh bien, un prêt hypothécaire inversé pourrait être la réponse à tous vos problèmes. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur ce type de prêt hypothécaire, y compris son fonctionnement, les conditions d’admissibilité et le montant qu’il vous coûtera.

Qu’est-ce qu’un prêt hypothécaire inversé au Canada ?

Le prêt hypothécaire inversé canadien est essentiellement un prêt qui permet aux propriétaires âgés de 55 ans et plus d’emprunter de l’argent sur la valeur de leur maison, dans le cadre de leur avoir propre. Vous n’avez pas à rembourser le prêt tant que vous vivez dans votre maison, et il ne devient exigible que lorsque vous la vendez, déménagez ou décédez.  Apprenez-en plus ici https://hypotheques.ca/blogue/hypotheque-inversee.

A lire également : Quels sont les avantages et les inconvénients des prélèvements sociaux sur PEA ?

Les fonds peuvent être utilisés à toutes fins, notamment pour compléter vos fonds de retraite, rembourser vos dettes, apporter des améliorations à votre maison ou couvrir des dépenses imprévues. À l’échéance de votre prêt, le solde restant, plus les intérêts et les frais accumulés, sera dû. Cependant, la valeur nette globale de la maison est généralement inférieure à celle d’un prêt hypothécaire traditionnel.

Le montant maximum qui peut être retiré de la valeur nette de la maison est déterminé par des facteurs tels que la valeur de votre maison, votre âge et les taux d’intérêt en vigueur. Et ces facteurs doivent être évalués avant qu’un prêt hypothécaire inversé puisse être approuvé.

A découvrir également : Tout savoir sur les NFT

Conditions d’admissibilité

Pour être admissible à un prêt hypothécaire inversé au Canada, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé d au moins 55 ans.
  • Être propriétaire d’une résidence principale.
  • Dans le cadre de votre demande, vous devez énumérer toutes les personnes qui vivent dans votre maison. En outre, votre prêteur peut vous demander, à vous ou à un membre de votre famille, de consulter un avocat indépendant. C’est généralement une bonne idée car cela permet de s’assurer que vous comprenez toutes les conditions de votre prêt avant de signer quoi que ce soit.

Lorsque toutes les étapes nécessaires auront été franchies, le prêteur examinera votre demande et prendra sa décision en fonction de plusieurs critères importants, tels que :

  • Votre âge et celui de toutes les personnes qui vivent avec vous.
  • L’emplacement et le type de votre maison
  • La valeur et l’état actuels de votre maison.

Une fois la valeur calculée, vous pourrez emprunter jusqu’à 55 % de la valeur nette de votre maison. Plus vous êtes âgé, plus vous pouvez emprunter d’argent. Cela peut toutefois changer si la valeur de votre maison baisse ou si les taux d’intérêt augmentent.

Combien coûte l’inversion d’un prêt hypothécaire ?

Les prêts hypothécaires inversés canadiens comportent des coûts inhérents au prêt. Il est important de connaître ces coûts afin de pouvoir en tenir compte dans votre processus décisionnel. Voici quelques-uns des frais et dépenses associés à un prêt hypothécaire inversé au Canada :

  • Frais d’évaluation : Le prêteur engagera un évaluateur pour déterminer la valeur de votre maison. Ce professionnel se rendra à votre domicile et fournira un rapport qui déterminera le montant maximal que vous pouvez emprunter. Le coût de ce service sera ajouté à votre prêt.
  • Taux d’intérêt plus élevés : Comme le prêt hypothécaire inversé est un prêt garanti par votre maison, les taux d’intérêt sont généralement plus élevés que ceux des prêts hypothécaires traditionnels.
  • Frais d’ouverture de dossier : Il s’agit de frais uniques facturés par le prêteur pour couvrir les coûts de traitement et d’approbation de votre prêt.
  • Frais juridiques : Coût de l’engagement d’un avocat pour examiner votre contrat de prêt et vous conseiller sur les implications juridiques de la souscription d’un prêt hypothécaire inversé, d’un conseil juridique indépendant ou lors de la clôture du prêt.
  • Pénalité de remboursement anticipé : si vous remboursez votre prêt hypothécaire inversé avant la date d’échéance.

Comment rembourser un prêt hypothécaire inversé ?

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’effectuer des versements réguliers pour rembourser un prêt hypothécaire inversé, le prêt, majoré des intérêts, doit être remboursé en totalité lorsque le dernier emprunteur survivant décède, quitte la propriété ou que celle-ci est vendue.

Dans certains cas, le défaut de remboursement du prêt peut également entraîner une saisie. Cela est possible si vous ne respectez pas les conditions du prêt, si vous n’habitez pas la propriété en tant que résidence principale ou si vous ne payez pas vos impôts fonciers ou votre assurance. Dans ce cas, le prêteur peut exiger le remboursement intégral du prêt.

Si vous décédez avant d’avoir remboursé le prêt, le solde restant doit être réglé par votre succession. Si plus d’une personne est nommée sur le prêt, la responsabilité de rembourser la dette sera transmise à l’emprunteur survivant dans le cadre de l’héritage.

Catégories de l'article :
Finance