background img

Cryptomonnaies : qu’appelle-t-on un mainnet ?

crypto

Cryptomonnaies : qu’appelle-t-on un mainnet ?

Le terme mainnet, contraction de main network, peut s’appliquer à toute blockchain qui est opérationnelle. Mais le terme est généralement utilisé pour les blockchains qui fonctionnent avec leur propre cryptomonnaie. Lorsqu’un projet de cryptomonnaie lance son mainnet, cela signifie qu’il est possible d’utiliser la monnaie dans des transactions réelles.

Un projet de crypto-monnaie peut avoir plusieurs testsnets. Un testnet est une copie de la blockchain où les utilisateurs peuvent effectuer des transactions en utilisant l’équivalent de la cryptomonnaie de test. Dans le cas de la cryptomonnaie Ethereum, le testnet est baptisé Rinkeby.

A lire également : Comment créer une crypto monnaie ?

Le mainnet, lui, est la blockchain officielle dans laquelle sont effectuées toutes les transactions. Lorsqu’un projet de cryptomonnaie lance son mainnet, les jetons ERC20 (pour Ethereum) qu’il a distribué aux investisseurs sont échangés contre des jetons natives du réseau. Par exemple, lorsque le projet TRON lance son mainnet en 2018, les jetons TRX qui sont échangés sur les places de marché sont échangés contre des jetons TRX natives du réseau.

Le mainnet est la blockchain qui permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions avec le jeton natif de la cryptomonnaie. La plupart des blockchains ont un mainnet, mais il en existe qui ne disposent pas de jetons. C’est notamment le cas de la blockchain Ethereum, qui ne possède pas de jeton Ethereum. Cela est dû au fait que la blockchain Ethereum est un protocole de développement qui permet aux développeurs de créer leur propre projet de cryptomonnaie à l’aide de la blockchain Ethereum. Le monde des cryptomonnaies est complexe. Beaucoup de termes et d’acronymes sont utilisés pour décrire des concepts et des fonctionnalités.

Lire également : Comprendre les crypto-monnaies

Ce guide a pour but de présenter ces concepts et ces fonctionnalités sous une forme simple et compréhensible pour tous. Le terme mainnet peut être traduit par \’réseau principal\’. C’est le réseau principal d’une cryptomonnaie. Il peut être utilisé pour effectuer des transactions. Par exemple, le mainnet d’Ethereum peut être utilisé pour effectuer des transactions avec l’Ether.

Un mainnet est à ne pas confondre avec un testnet. Un testnet est une copie d’une blockchain qui peut être utilisée pour tester le fonctionnement d’un projet de cryptomonnaie. Les crypto-monnaies utilisées dans les testnets sont souvent appelées \’test coins\’.

Par exemple, la crypto-monnaie utilisée dans le testnet Ethereum est l’ether. L’un des principaux inconvénients des testnets est qu’ils ne sont pas toujours sécurisés. Les attaques et les piratages de testnets sont courants. Par exemple, en mars 2017, le réseur du testnet Ethereum a été piraté. Les hackers ont dérobé plus de 50 millions de dollars.

Cryptomonnaies : qu’appelle-t-on un mainnet ?

Le terme mainnet (abréviation de main network) n’est pas encore connu de tous. Pourtant, il s’agit d’un concept important des cryptomonnaies. Mais c’est quoi un mainnet ? Comment différencier un mainnet d’un testnet ?

Pour mieux comprendre ce concept, il est nécessaire de prendre connaissance de la structure des cryptomonnaies. En effet, les crypto-actifs sont des projets open source dont le code source est publié sur GitHub. Ce code source est divisé en trois réseaux. Le premier d’entre eux est le réseau principal ou mainnet. Il s’agit du réseau duquel toutes les transactions sont effectuées. Il est donc essentiel à la survie d’une cryptomonnaie.

La monnaie issue de ce réseau est le véritable crypto-actif et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il s’agit de la plus faible au niveau de la quantité. Etant donné que les transactions sont effectuées sur ce réseau, cela signifie que la quantité totale de crypto-actifs présente est celle qui est en circulation. Il existe aussi un réseau test ou testnet. Ce dernier est similaire au réseau principal à la seule différence que les transactions s’effectuent avec une monnaie de test qui n’a aucune valeur. Ce réseau est donc utilisé pour tester la technologie avant de la déployer. Le troisième réseau est le réseau de développement ou devnet. C’est la version la plus primitive du réseau principal. Il est utilisé pour tester les nouvelles fonctionnalités du code.

Il faut savoir qu’un mainnet peut être laissé à l’abandon. Cela arrive lorsque le réseau devient obsolète. Ainsi, il est possible de trouver des mainnets de deuxième génération (qui peuvent être utilisés pour générer des revenus) et des mainnets de première génération (qui ne peuvent pas être utilisés). Les mainnets de première génération sont plus vulnérables aux attaques, mais toutes les cryptomonnaies, c’est-à-dire le Bitcoin et les altcoins, ont un mainnet de première génération.

Généralement, les différents réseaux sont nommés comme suit :

  • Mainnet : le nom de la cryptomonnaie
  • Testnet : le nom de la cryptomonnaie suivi de testnet
  • Devnet : le nom de la cryptomonnaie suivi de devnet

Il existe aussi des cryptomonnaies qui n’ont pas de mainnet. Ce sont les cryptomonnaies qui ne sont pas faites pour être utilisées comme monnaie de paiement. Il ne faut pas les confondre avec les tokens. Les tokens sont des monnaies virtuelles qui sont liées à une autre blockchain. Par exemple, les tokens sont les ERC-20 sur la blockchain Ethereum.

Catégories de l'article :
Crypto