background img

Comment diversifier votre portefeuille

Un portefeuille comporte des actifs financiers que détient un investisseur. Avant de constituer un portefeuille, il vous incombe de dresser votre profil investisseur. La réalisation de ce profil révèle de votre niveau financier, de votre tolérance aux risques, de vos objectifs de placements, etc. De ce fait, les portefeuilles se diffèrent en fonction des investisseurs. Notez bien que la bonne gestion vise à bien diversifier les actifs. Alors, comment pouvez-vous varier votre portefeuille ?

Les quatre facteurs de diversification de portefeuilles

Dans une allocation de portefeuilles, les gestionnaires reconnaissent quatre facteurs de diversification : géographique, secteur, catégorie et titre.

A lire également : Comment réduire son stress au quotidien ?

La diversification géographique

Les régions du monde ne possèdent pas les mêmes risques économiques. Par conséquent, elles ne répondent pas simultanément aux mêmes mouvements sociodémographiques ou géopolitiques. Notez aussi que les perspectives de rendement varient en fonction des régions et le portefeuille diversifié en tiendra compte.

La diversification via secteur d’activité

Quant aux divers secteurs d’activités, ils ne partagent pas aussi les mêmes tendances. Il y a des domaines qui détiennent de longs cycles de produits. Tandis que les autres détiennent une grande sensibilité au commerce international, aux réactions des consommateurs et aux mouvements du taux de rechange. Raison pour laquelle une diversification sectorielle du portefeuille permettra de maximiser le portefeuille. Tout en réduisant le risque. Prenons le cas par exemple des secteurs sensibles aux taux d’intérêt tout comme la construction résidentielle et l’automobile. Dans le même temps, les secteurs tels que les services de santé ou l’alimentation y répondent très peu. Alors, il serait judicieux de contrebalancer la possession des actifs sensibles aux taux d’intérêts via un actif qui y serait insensible.

Lire également : Comment choisir son crédit autorisé ?

La diversification via classe d’actifs

En règle générale, les classes des actifs ne produisent au même moment le même rendement : actions, obligations, devises, immobilier, matières premières, pièces de collection, marchés monétaires, vins rares, etc. Dans ce cas de figure, la diversification de votre portefeuille selon la catégorie des actifs demeure souhaitable. À titre informatif, les marchés obligataires et les marchés boursiers évoluent en sens opposé. Notamment quand les taux d’intérêts augmentent, ce qui accentue les rendements obligataires. N’oubliez surtout pas que la croissance économique se tasse. Ceci minimise également les perspectives de rendements boursiers et la croissance des profits. De façon judicieuse, un portefeuille comportant des actifs boursiers et obligataires pourrait efficacement stabiliser et accentuer son rendement.

La diversification en fonction du nombre de titres au portefeuille

Sachez que le nombre conséquent des titres favorise la réduction du risque de pertes en capital et la volatilité de son portefeuille. Placer dans un seul titre et voir la structure faire faillite équivaut à perdre intégralement votre pécule. Par contre, un investissement dans un grand nombre de titres fera que cette faillite n’aura pas assez d’impact sur votre patrimoine. Le nombre parfait de titres relève de la taille et de la structure de votre portefeuille, de vos objectifs et de votre tolérance aux risques. Ayez une bonne conversation avec le gestionnaire de votre portefeuille.

Quelles sont les limites de la diversification ?

Un portefeuille bien diversifié n’écarte pas tous les risques inhérents au marché. En cas de situation extrême, la diversification du portefeuille devient peu efficace. Tout comme le krash boursier, le défaut de paiement de l’état ou un effondrement des secteurs d’activités. Lorsque ces événements se produisent, les marchés deviennent liquides. En général, leur valeur de placements diminue.

Catégories de l'article :
News