background img

L’affacturage pour entreprise : que retenir ?

L’affacturage constitue une solution de financement à court terme avec de nombreux avantages pour une entreprise. Il améliore de manière instantanée sa trésorerie. En plus, il peut lui permettre de se protéger du risque d’insolvabilité de certains clients. Qu’est-ce que l’affacturage ? Qui peut en profiter ? Les réponses dans la suite ! 

Affacturage : que faut-il savoir ?

L’affacturage désigne un type de financement permettant aux entreprises du secteur BtoB de recevoir à l’avance les factures de leurs clients. À cet effet, il faut souligner que les fonds sont transférés à une institution financière dénommée « factor ». Cette entreprise prend en charge la gestion du poste client de l’entreprise. Cette action s’inscrit dans le cadre d’un contrat d’affacturage. Pour faire simple, le factor se charge du recouvrement et de la résolution des dettes.

A voir aussi : 3 sociétés d'hydrogène cotées en bourse dans lesquelles investir en France

L’objectif principal d’une opération d’affacturage pour start-up est d’accéder à des fonds utiles pour compléter le crédit bancaire de base. De façon concrète, cette procédure prend en compte trois services complémentaires. Cela comprend :

  • La gestion du courrier client ;
  • La garantie de paiement ;
  • Le financement des factures.

L’affacturage, comme la cession Dailly, représente un mode de financement des besoins à court terme d’une entreprise. Le recours à l’affacturage constitue un excellent moyen pour limiter le risque d’insolvabilité du client auquel l’entreprise peut être confrontée. Aussi, quand il est question de cession d’actifs ou de financement, il est conseillé d’opter pour l’affacturage, une meilleure solution dans ces cas.

A découvrir également : Modifier les statuts d'une SAS : quelques conseils

Quels sont les différents types d’affacturage existants ?

En général, il existe une variété de types d’affacturage. Chacun a sa propre spécificité et son propre ensemble de caractéristiques.

  • L’affacturage classique : encore désigné par affacturage standard, il s’agit du type le plus traditionnel. Dans ce cas, l’entreprise confie ses créances directement au factor. Celui-ci règle suivant un pourcentage dédié à l’alimentation et à l’augmentation du fonds de garantie.
  • L’affacturage notifié, non géré ou semi-confidentiel : Pour ce compte, le factor ne prend plus en charge le recouvrement des créances. En conséquence, les clients sont responsables du paiement de l’entreprise, mais pas du factor.
  • L’affacturage non notifié ou confidentiel : ce type d’affacturage permet de conserver la gestion des postes clients. Pour faire simple, le factor paie les factures, mais les clients ne sont pas au courant de la souscription du contrat.
  • Le reverse factoring : aussi appelé « affacturage inversé », ce type permet au factor de régler directement les factures des fournisseurs. Cette procédure exige la signature d’un contrat entre les affactureurs et les fournisseurs.

Qui peut bénéficier de l’affacturage ?

L’affacturage est en effet un mode de financement qui répond aux besoins des entreprises qui recherchent un moyen simple et économique leur permettant d’augmenter leur trésorerie. C’est une solution qui est adaptée parfaitement aux petites et moyennes entreprises ainsi qu’aux entreprises en plein essor.

Les start-ups, les auto-entrepreneurs, mais aussi les professions libérales peuvent bénéficier de l’affacturage. Cela implique cependant certaines conditions à prendre en compte. Pour faire un choix avantageux, vous pouvez comparer les factors. L’affacturage porte son intervention sur le financement à court terme ou sur les délais de financement de paiement des commandes.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’affacturage pour une entreprise ?

Avant de se lancer dans l’affacturage, pensez à bien évaluer les avantages et inconvénients qu’il peut apporter à votre entreprise.

• L’amélioration de la trésorerie : l’une des principales raisons pour lesquelles les entreprises optent pour l’affacturage est qu’il améliore la trésorerie. L’entreprise reçoit rapidement le paiement anticipé sur ses factures, ce qui lui permet de disposer immédiatement d’un flux de liquidités.

Aucun risque lié aux impayés : avec l’affacturage, c’est le factor (l’établissement financier spécialisé) qui prend en charge tous les risques liés aux impayés ou tout autre retard éventuel du client. Cela réduit ainsi considérablement le risque financier encouru par l’entreprise.

Simplicité et rapidité : l’affacturage est un processus simple et rapide qui ne nécessite pas beaucoup de formalités administratives. Les transactions sont aussi traitées plus rapidement que celles effectuées par voie traditionnelle.

Réalisation d’économies : lorsque vous utilisez l’affacturage, vous pouvez réaliser des économies importantes en termes de frais bancaires grâce à des taux avantageux proposés par certains factors.

Avec les avantages qu’il offre, l’affacturage présente cependant quelques inconvénients :

Certains frais à prendre en compte : l’entreprise devra payer des frais liés au service d’affacturage. Ces coûts peuvent être relativement élevés et varient en fonction du montant facturé. Pensez à bien évaluer ces coûts, notamment lorsqu’il s’agit de petites sommes.

Perte de la relation client : lorsque vous utilisez un factor, ce dernier devient le principal interlocuteur avec votre clientèle pour tout ce qui touche aux paiements. Cela peut entraîner une perte de contrôle sur cette relation avec vos clients.

• Risque face au non-respect des conditions contractuelles : pensez à ce que les deux parties concernées respectent scrupuleusement toutes les clauses du contrat d’affacturage afin d’éviter toute ambiguïté ou mésentente pouvant entraîner des conséquences financières négatives pour l’entreprise.

Même si l’affacturage présente certains risques, il reste un moyen efficace et économique d’améliorer la trésorerie et la gestion financière globale de votre entreprise. À condition bien sûr, comme dans toutes les opérations bancaires ou financières impliquant des tiers (banques), que vous étudiez soigneusement toutes les options disponibles et preniez le temps nécessaire pour choisir le factor le plus adapté à vos besoins.

Comment choisir le bon partenariat en affacturage pour optimiser son financement ?

Choisir le bon partenaire en affacturage est essentiel pour optimiser son financement. Voici quelques critères à prendre en compte dans ce choix.

• L’expérience du factor : choisissez un factor ayant une longue expérience et une solide réputation dans le secteur de l’affacturage. Vous pouvez vérifier cela grâce aux témoignages des clients sur les sites spécialisés ou auprès d’autres entreprises ayant déjà travaillé avec ce factor.

• Son expertise sectorielle : vous devez trouver un partenaire financier flexible pouvant répondre à vos besoins. Le plus souvent, cette flexibilité se traduit par la capacité du ‘factor’ à mettre à la disposition de l’emprunteur une enveloppe globale suffisamment importante et être assez souple quant au volume des factures transmises régulièrement.

• Son efficacité opérationnelle : pour bénéficier pleinement des avantages de l’affacturage, il faut que le factor soit efficace et réactif dans ses opérations. Il doit pouvoir traiter rapidement vos factures pour que vous puissiez disposer d’un flux de trésorerie constant.

• Le coût de l’affacturage : vous devez bien comprendre les coûts liés à l’affacturage, notamment en ce qui concerne les frais administratifs ou encore la commission du factor. N’hésitez pas à consulter plusieurs factors différents afin de comparer leurs offres.

Choisir le bon partenaire en affacturage peut s’avérer déterminant pour la santé financière de votre entreprise. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une collaboration à long terme : prenez donc le temps nécessaire pour trouver un partenaire fiable, expérimenté et répondant parfaitement aux besoins spécifiques de votre secteur d’activité.

Catégories de l'article :
Entreprise