background img

Comment créer une SARL facilement ?

Comment créer une SARL facilement

Grandement appréciée en France, la société à responsabilité limitée est la forme sociétale référence pour l’entreprenariat à plusieurs. Ce statut juridique d’entreprise commerciale possède des atouts très impressionnants. La sécurité qu’il offre et les charges sociales avantageuses auxquelles il soumet, sont notamment les principales raisons pour lesquelles les entrepreneurs le privilégient.

La législation qui entoure la SARL est néanmoins très stricte. La création de ce type d’entreprise est d’ailleurs soumise à des conditions et à des démarches légales impératives. Pour plusieurs entrepreneurs, la constitution d’une SARL est une mission complexe et difficile. Heureusement, il est possible de créer une SARL facilement en adoptant de bons gestes.

A lire aussi : Ouvrir un compte bancaire pro : comment faire ?

S’informer préalablement sur les conditions de création d’une société à responsabilité limitée

Si les entrepreneurs rencontrent des difficultés lors de la création SARL, c’est principalement en raison de leur manque d’informations sur ce type de société. La SARL est un statut juridique ouvert à plusieurs types de projets d’entreprise. Certaines conditions sont toutefois prévues pour la constituer.

La loi impose notamment un nombre minimal de 2 associés pour créer une SARL. Un nombre maximal de 100 associés est également fixé. Il est également important de préciser qu’une société à responsabilité limitée ne peut avoir qu’une durée de vie de 99 ans au plus. Pour éviter les complications, réfléchissez donc aux entrepreneurs avec lesquels vous désirez vous associer.

A lire également : Tout savoir sur la dette privée

Identifiez-les à l’avance et assurez-vous de remplir toutes les conditions avant de poursuivre. Renseignez-vous sur les caractéristiques restantes de cette forme juridique d’entreprises et confrontez-les à votre projet entrepreneurial. Bien connaître les particularités de la SARL est un atout précieux. Cela permet de ne pas se tromper et de ne pas perdre du temps.

Bien maîtriser les démarches de création d’une SARL

En marge des conditions présentées plus haut, la loi prévoit également un processus de création strict et complexe. Il se compose de plusieurs étapes. Pour créer votre SARL avec facilité, vous devez bien connaître chacune de celles-ci et les démarches qu’elle implique. La constitution d’une société à responsabilité limitée peut se réaliser en 5 étapes obligatoires.

La rédaction des statuts : l’étape cruciale

Les statuts représentent les documents constitutifs de l’entreprise. Ils fixent ses règles de fonctionnement et les pouvoirs des dirigeants. Dans le cadre de la SARL, les statuts sont réglementés par la loi. Des mentions obligatoires sont notamment légalement fixées. Elles doivent impérativement apparaître dans les statuts.

La première étape de création de la SARL est celle de la rédaction des statuts. Les textes doivent être rédigés par l’ensemble des associés. Ils définissent librement les clauses dont la loi leur offre le droit. En ce qui concerne les mentions obligatoires, elles doivent être intégrées aux statuts telles quelles, sans aucune modification.

La constitution et le dépôt du capital social de la SARL

Chaque entreprise a l’obligation de se constituer un capital social. Il s’agit de ses fonds propres. Ils sont associés à sa personnalité juridique. La société se sert de son capital pour réaliser ses transactions. Le capital social se constitue par les apports de tous les associés. Dans la pratique, les associés peuvent réaliser des apports en nature, en industrie et en numéraire.

Une SARL peut être constituée avec un capital d’1 euro. Les associés ont ainsi la liberté de décider du capital de leur société. Après leur décision, ils doivent libérer les apports et constituer le capital de la société. Ce montant doit ensuite être déposé dans un compte bancaire, créé spécifiquement pour la SARL.

La désignation des dirigeants de la SARL

L’une des caractéristiques de la société à responsabilité limitée concerne sa direction. Tous les associés n’ont pas les mêmes attributions dans ce type de société. Les personnes à la tête de la société sont appelées des gérants. Une SARL peut avoir un ou plusieurs dirigeants. Ces derniers doivent faire l’objet d’une désignation.

Les dirigeants de la SARL doivent être désignés par tous les associés. Certains entrepreneurs préfèrent désigner les gérants dans les statuts. Il est cependant conseillé de désigner les dirigeants avec un acte spécifique. Les gérants ont pour mission de représenter légalement la SARL et de prendre des décisions de fonctionnement.

La publication de l’annonce légale de création

L’avant-dernière étape de création d’une SARL est la publication de l’annonce légale. Encore appelé avis de constitution, cette annonce a pour objectif l’information des tiers. C’est elle qui fait la publicité autour de la création de la société. Elle informe les lecteurs du JAL de l’existence de la SARL. C’est une démarche légale obligatoire, encadrée par de nombreuses règles. Elle est d’ailleurs estimée très complexe par la plupart des entrepreneurs.

créer une SARL facilement

L’enregistrement de la SARL

La dernière étape de la création de la SARL concerne son immatriculation. On l’appelle également la phase d’enregistrement. Pour la compléter, il faut premièrement monter un dossier. Le dossier d’immatriculation se compose de pièces justifiant le respect de la procédure. Il est étudié, après son dépôt au CFE compétent.

Le dossier est rejeté en cas d’erreur durant la procédure de création. Cela complique davantage les démarches et les allongent. En cas de respect de la procédure légale, le dossier est validé et la société est immatriculée. Votre SARL est ainsi légalement connue, et se retrouve inscrite dans le Registre de Commerce et des Sociétés.

L’assistance : la solution pour créer sa SARL facilement

Les démarches de création de la SARL sont longues et fastidieuses. Pour les simplifier, il est judicieux de se faire assister. Contrairement à ce que pensent certains entrepreneurs, ils ne sont pas tenus de s’occuper de toutes les démarches de création de leur entreprise. La loi permet de déléguer certaines tâches à des professionnels.

Vous pouvez par exemple solliciter un avocat pour la rédaction de vos statuts. La tarification du service peut néanmoins être très coûteuse. Si vous recherchez une assistance plus accessible, tournez-vous vers un site web juridique. La plateforme est animée par des spécialistes de la création des entreprises. Ils peuvent se charger de la rédaction de vos statuts eux même, ou encore vous fournir un modèle de rédaction dont vous pouvez vous inspirer.

Vous pouvez aussi vous faire assister dans les démarches de publication de l’annonce légale. Les professionnels peuvent également vous accompagner lors de la constitution de votre dossier d’immatriculation. Grâce à leur expertise, vous êtes assuré de recevoir l’extrait k-bis de votre société dans de bons délais.

La meilleure approche, consiste à s’offrir l’accompagnement des professionnels tout le long de la procédure de création de la SARL. Les experts peuvent vous assister à chaque étape. Grâce à leur savoir-faire, ils assurent la réalisation de toutes les démarches dans le respect de la législation en vigueur. Ils vous permettent ainsi de créer votre SARL avec facilité en vous reposant sur leurs compétences.

La création d’entreprise en ligne : innovation utile pour constituer une SARL avec simplicité

Depuis quelques années, toutes les démarches de création de SARL peuvent se réaliser en ligne. La dématérialisation de la procédure est une innovation grandement bénéfique pour les entrepreneurs. Elle simplifie davantage le processus de création, le rendant par le même fait, beaucoup plus dynamique. Vous n’êtes donc plus obligé de courir dans tous les sens pour constituer votre SARL.

La dématérialisation de la création des entreprises rend encore plus légitime l’assistance digitale proposée par les plateformes juridiques. En optant pour un spécialiste bien choisi, vous êtes assuré d’optimiser la création de votre entreprise. Cela vous permet de vous concentrer sur les autres réalités de votre vie d’entrepreneur. Vous ne perdez ainsi pas de temps et pouvez vous lancer une fois votre extrait k-bis en votre possession.

SARL vs SAS : quel statut juridique faut-il choisir ?

Pour conclure ce guide, intéressons-nous à la SAS. Définie Société par Actions Simplifiée, elle est souvent comparée à la SARL. SAS ou SARL, certains entrepreneurs s’interrogent même sur le meilleur statut à adopter. Intéressantes, les deux formes de sociétés possèdent des similitudes et des dissemblances.

Les similitudes entre SAS et SARL

Plusieurs points tendent à rapprocher la SARL et la SAS dans leurs caractéristiques. Ce sont tous deux des statuts juridique adaptés à l’entrepreneuriat en groupe. La loi impose un nombre minimal de 2 associés pour la création de ces sociétés. Le montant minimal pour la constitution de leur capital social est de 1 euro.

Mieux encore, aussi bien la SARL que la SAS sont ouverte à l’exercice des activités commerciales, civiles et mixtes. Pour finir, la SARL et la SAS sont toutes deux soumises à l’impôt des sociétés. Les dirigeants peuvent toutefois opter pour l’impôt sur le revenu durant les 5 premières années de la société dans les deux statuts.

Les dissemblances entre SARL et SAS

Il existe également des points de dissemblance entre la SARL et la SAS. Dans une SARL par exemple, le nombre d’associés est plafonné à 100. Dans une SAS par contre, le nombre des associés n’est pas limité. Seules des personnes physiques peuvent être associées dans une SARL. Aussi bien les personnes morales que les personnes physiques sont par contre acceptées comme associés dans une SAS.

Autre fait distinctif, la SARL est dirigée par un ou plusieurs gérants, alors que la SAS est dirigé par un Président. Des organes de direction peuvent être constitués pour l’assister dans sa fonction. À l’exception de la SAS ou le président et les organes peuvent tout décider, le gérant n’est pas habilité à prendre toutes les décisions dans une SARL. Pour finir, le gérant et le président ne sont pas soumis au même régime social.

SARL ou SAS : quel est le meilleur statut ?

La SARL et le SAS sont deux statuts juridiques avec leurs réalités. Avantageuses sur des points, elles possèdent aussi des limites. Il revient aux entrepreneurs d’évaluer les statuts au regard de leurs projets pour opter pour le statut qui s’y prête le mieux. Pour précision, la création de la SARL est moins coûteuse que celle de la SAS.

Catégories de l'article :
Entreprise