background img

L’essentiel sur l’assurance autopartage

L’autopartage est une pratique de plus en plus populaire. Elle est très appréciée de la masse pour son impact sur l’environnement et pour son incidence économique. Cependant, pour éviter les surprises, les parties prenantes de cette pratique doivent prendre quelques précautions. Voici l’essentiel sur l’assurance autopartage.

Qu’est-ce que l’autopartage ?

L’autopartage est un concept qui consiste à mettre un véhicule à la disposition d’un particulier pour des besoins ponctuels. Bien entendu, cette utilisation aura une durée limitée. On dénombre à ce jour 3 formes d’autopartage :

A lire aussi : Les pires couleurs de voiture a acheter pour la revente

  • L’autopartage réalisé par une société : elle met sa flotte de véhicules à la disposition des particuliers ;
  • L’autopartage entre particuliers avec intermédiaire : elle se fait via des plateformes qui mettent en relation des propriétaires et les locataires des véhicules ;
  • L’autopartage entre particuliers sans intermédiaire.

L’autopartage par un intermédiaire

Comme précisé plus haut, l’autopartage peut être organisé par une entreprise qui met sa flotte de véhicules à la disposition des particuliers. L’autopartage peut également être réalisé entre particuliers via une plateforme spécialisée de mise en relation. Dans les deux cas, le contrat de location comprend une assurance.

Lorsque l’autopartage prend par un intermédiaire, l’usager n’a pas besoin de souscrire un contrat d’assurance. Une cotisation d’assurance est généralement prévue dans le montant de son abonnement. Toutefois, les couvertures d’assurances peuvent varier d’une entreprise à une autre.

A lire aussi : Comment marche une assurance sur le prêt immobilier ?

Pour la plupart des entreprises, les garanties de l’assurance auto prévue sont :

  • La garantie individuelle ;
  • La responsabilité civile ;
  • La garantie de dommage/vandalisme/incendie/vol.

D’autres entreprises vont plus loin avec les dommages causés aux véhicules. Il est donc recommandé d’être vigilant en ce qui concerne les garanties du contrat lors de la location de ces véhicules. Cela évite toutes les surprises désagréables en cas de sinistres.

En cas d’accident ou d’infraction, le propriétaire est couvert, car le contrat de location apporte la preuve du conducteur responsable. Le bonus-malus de propriétaire n’est donc aucunement impacté.

L’autopartage sans intermédiaire

L’autopartage sans intermédiaire est celui qui à lui entre deux amis, proches ou connaissances. Ici, il est également important de prendre ses précautions.

En matière d’autopartage entre particuliers, le contrat d’assurance du propriétaire est celui qui s’applique au véhicule. Le propriétaire doit contacter son assureur afin d’en savoir plus sur l’assurance d’auto partage. Il doit savoir exactement si l’autopartage est possible avec son contrat d’assurance. Cela lui permettra de prévoir les garanties nécessaires à prendre en considération. Si cela n’est pas fait, l’assureur peut refuser de couvrir les dommages en cas de sinistre.

Dans le cas où les locataires du véhicule seraient toujours les mêmes, il est possible de les inscrire comme des conducteurs secondaires. Dans le cas échéant, le propriétaire devra impérativement souscrire à la garantie « prêt de volant ». Elle couvre les dommages aux véhicules en cas d’accident.

À titre d’information, il est important de noter qu’en cas d’accident, le bonus-malus du propriétaire du véhicule est impacté.
Voilà vous en savez un peu plus sur la pratique de l’autopartage et vous connaissez les précautions à prendre pour éviter les surprises.

Catégories de l'article :
Assurance