Abattement sur l'impôt, comment réduire les sommes dues ?

L'abattement sur l'impôt se décline sous diverses formes : les abattements concernent essentiellement les plus-values, les successions ou les salaires.

Abattement sur l'impôt, comment réduire les sommes dues ?
Les abattements fiscaux permettent de réduire le revenu net imposable.

Un litige à régler ? Posez votre question ! L'abattement sur l'impôt permet aux contribuables de réduire leur base imposable. Un abattement fiscal est une déduction qui est faite du revenu imposable sous certaines conditions. L'impôt dû baissera ensuite automatiquement car la somme sur laquelle l'impôt était calculé va réduire. Plusieurs abattements successifs peuvent être appliqués pour des raisons différentes.
 

Le fonctionnement de l'abattement sur l'impôt


Il ne faut pas confondre l'abattement sur l'impôt avec la réduction ou le crédit d'impôt. L'abattement fiscal réduit le montant imposable pour le foyer concerné, ce qui aura bien sûr une répercussion sur le montant de l'impôt.
 

Les différents abattements dont peuvent bénéficier les contribuables

 
  • L'abattement de 10 % sur les salaires pour frais professionnels
Ce premier abattement permet aux salariés de réduire leur imposition : l'objectif est de prendre en compte les dépenses engagées par les salariés pour se rendre sur leur lieu de travail. Ils pourront donc ôter 10 % du montant total des salaires.


Prenons un exemple : un salarié qui a déclaré 20 000 € de revenus nets en 2015 va pouvoir bénéficier de cet abattement de 10 % et déclarera 20 000 – (10 % x 20 000) = 18 000 €. L'abattement est de 426 € au minimum, 12 157 € au maximum.

 
  • L'abattement spécial pour les personnes âgées ou les personnes invalides
Les personnes invalides ainsi que celles âgées de plus de 65 ans peuvent bénéficier d'un abattement spécifique qui dépendra également du revenu du ménage : il devra être inférieur à 23 700 € (pour une personne) afin de pouvoir profiter de ce dispositif.

 
  • L'abattement sur les dividendes
Un abattement systématique de 40 % est appliqué sur les revenus provenant des dividendes : un dispositif créé pour que les chefs d'entreprise qui se versent des dividendes comme rémunération ne soient pas imposés deux fois.

 
  • L'abattement sur les plus-values immobilières

En cas de cession d'un bien immobilier, il est possible de bénéficier d'un abattement sur la plus-value qui sera de plus en plus intéressant suivant la durée de détention du bien.

 
  • L'abattement sur les plus-values mobilières
Il dépendra là encore de la durée de détention et de la nature des valeurs mobilières détenues : tous les titres ne donnent pas les mêmes droits.


L'abattement sur les successions dépendra quant à lui du lien de parenté entre la personne qui a légué ses biens et le bénéficiaire.
 
A lire aussi

Samantha Soreil Samantha Soreil

Rédactrice et traductrice freelance, Samantha Soreil a suivi un cursus universitaire en langues étrangères appliquées avant de s'orienter vers la finance. Après avoir validé son master en finance et un an d'expérience en banque, elle décide de créer sa propre entreprise à Lyon et travaille en tant que rédactrice et traductrice indépendante spécialisée en économie et finance.

Laissez votre commentaire


«Faites-nous connaître votre opinion. Partagez vos commentaires et vos questions. Ils vont ajouter une grande valeur à cette discussion."

Envoyer commentaire
Recevez plus d'infos sur ce thème !

Inscription à la newsletter 100% gratuite

En cliquant, j’accepte de recevoir des communications de marketing direct envoyées par monportailfinancier.fr et par nos partenaires. .

Valider